Allocution de madame Diane Lemieux
ministre d'État à la Culture et aux Communications,
ministre de la Culture et des Communications,
ministre responsable de la Charte de la langue française
et ministre responsable de l'Autoroute de l'information

À l'occasion de la conférence de presse annonçant la participation du Québec comme invité d'honneur à la Foire internationale du livre de Guadalajara

Guadalajara,
le 8 décembre 2002


Le texte lu fait foi

Monsieur le Pésident de la Feria Internacional del libro (Raúl Padilla López),
Madame la Directrice générale de la Feria Internacional del libro (Maria Luisa Armendáriz),
Monsieur le Recteur général de l'Université de Guadalajara (José Trinidad Padilla López),
Monsieur le Délégué du Québec à Mexico (Pierre Baillargeon),
Monsieur le Commissaire général du Bureau des événements du Québec (Michel Létourneau),
Amigas y amigos de Guadalajara,
Messieurs et Mesdames les journalistes,
Mesdames et Messieurs,

La culture a toujours été un des principaux atouts du Québec dans ses relations avec les autres nations.

Je suis donc très heureuse de me retrouver parmi vous aujourd'hui pour cette toute première visite depuis les inoubliables rencontres culturelles Mexico-Québec qui ont réuni, le printemps dernier, une soixantaine d'organismes culturels québécois et leurs vis-à-vis mexicains.

Avant d'aller plus loin, je voudrais remercier chaleureusement monsieur Raúl Padilla López, président de la Feria International del Libro de Guadalajara, madame María Luisa Armendáriz, directrice générale de l'événement, ainsi que monsieur le Recteur José Trinidad Padilla López, pour l'accueil chaleureux qu'ils m'ont réservé. Je retrouve avec plaisir ces personnes avec qui j'avais eu des échanges très cordiaux et très enrichissants en avril dernier, lors de notre mission.

Merci, donc, de nous recevoir avec tant de courtoisie.

C'est un très grand privilège qui est accordé au Québec, d'être l'invité d'honneur de la Feria del Libro de 2003.

Je suis venue vous dire au nom de mes concitoyennes et de mes concitoyens que le Québec tout entier est reconnaissant de cette gracieuse et prestigieuse invitation qui nous permettra de vous faire connaître nos auteurs et nos artistes.

Nous espérons, en échange, vous laisser un souvenir inoubliable de notre présence à Guadalajara.
Il s'agit, pour le monde de l'édition québécoise, de la plus importante participation à ce type d'événement depuis que le Québec a été l'invité d'honneur au Salon du livre de Paris en 1999.

C'est avec beaucoup d'enthousiasme que le milieu de l'édition, avec qui nous travaillons en partenariat, s'est mobilisé afin de saisir l'occasion d'y présenter notre littérature au plus important salon du livre du monde hispanophone, un événement qui rayonne bien au delà des frontières du Mexique pour s'étendre à toute l'Amérique latine et à l'Europe.

La présence du Québec à Guadalajara en 2003 vient couronner plusieurs années de rapprochement culturel entre le Mexique et le Québec.

Voilà déjà 20 ans que la Délégation générale du Québec à Mexico s'active à renforcer les liens d'affaires, de culture et d'amitié entre le Québec et le Mexique. Mais il faut bien reconnaître que les échanges culturels entre nos deux pays ont considérablement augmenté ces dernières années.

Au seul chapitre de la littérature, les salons du livre du Québec ménagent chaque année une place grandissante aux auteurs du pays de Carlos Fuentes. D'ailleurs, monsieur Raúl Padilla López, que j'ai eu le plaisir de rencontrer à la dernière édition du Salon du livre de Montréal, il y a un mois à peine, a pu le constater.

Par ailleurs, les liens entre éditeurs mexicains et québécois se multiplient et s'intensifient et la création récente du Forum permanent du livre Québec-Mexique, formé d'éditeurs québécois et mexicains, viendra confirmer cette tendance qui a mené à la publication, ces dernières années, de plusieurs poètes mexicains et québécois dans nos deux langues.

En outre, la présence de créateurs mexicains sur nos écrans de cinéma, dans nos festivals, nos théâtres, nos galeries d'art et nos musées s'accroît beaucoup, si bien que le Mexique occupe désormais une place de choix dans l'imaginaire des Québécoises et des Québécois.

J'ajouterai que le Québec n'a pas attendu l'actuelle " Fridamania " que nous a apportée récemment le cinéma pour s'intéresser à Frida Kahlo et aux artistes de son époque. En 2001, Robert Lepage, un de nos hommes de théâtre les plus connus au Mexique et dans le monde, a mis en scène une pièce écrite par Sophie Faucher, qui retrace la vie de cette artiste de légende.

Notre présence à la Foire internationale du livre de 2003 de Guadalajara en tant qu'invité d'honneur constitue bien entendu une occasion de faire connaître nos meilleurs écrivains.

De nombreux auteurs québécois viendront à la rencontre du public pour des séances de lecture, des signatures, de conférences.

Pendant la durée de la Feria, nos intellectuels participeront aux débats et échanges de cet important carrefour du savoir où se croisent les penseurs et académiciens issus de tous les pays hispanophones et du monde entier.

Nous aurons grand plaisir à nous joindre aux colloques, forums, tables rondes et ateliers organisés par l'Université de Guadalajara, car les Québécois partagent avec les Mexicains le désir de participer aux grands courants de la pensée contemporaine.
Je prévois des échanges enlevants, notamment sur la diversité culturelle, la mondialisation, le tourisme, l'histoire, la langue et sur tant d'autres sujets sur lesquels se penchent les penseurs du Québec et du Mexique.

Nous présenterons également aux visiteurs de Guadalajara un panorama de notre culture. Musique, arts de la scène, arts visuels, théâtre jeunesse, gastronomie, jardins d'artistes; notre but est de vous éblouir, de vous séduire avec le meilleur de ce qu'offre la culture des Latins du Nord.

Je vous annonce par ailleurs que nous érigerons un vaste espace thématique nommé Québec en Vivo. Québec en Vivo sera un pavillon conçu comme une vaste fenêtre sur le Québec d'aujourd'hui et mettant en évidence les secteurs d'excellence dans lesquels nous avons fait notre marque, notamment les domaines des nouvelles technologies, de l'économie, du tourisme, de la gastronomie.

Les visiteurs pourront y plonger dans un mini-écosystème reconstituant les quatre saisons qui rythment la vie sur notre portion d'Amérique.
Le pavillon sera également l'hôte de la Grande bibliothèque nationale du Québec et on y aménagera un kiosque à l'intention des éditeurs québécois présents à la FIL.

Bref, tout pour vous faire vivre le Québec!


En terminant, je veux remercier tous ces gens sans qui cet événement n'aurait pu avoir lieu, en particulier les dirigeants de la Feria et de l'Université de Guadalajara et, bien entendu, la Délégation générale du Québec à Mexico, qui travaille déjà très fort en étroite collaboration avec le maître d'oeuvre de cette manifestation, le Bureau des événements du Québec.

Avant de vous quitter, je vous invite à venir prendre connaissance d'une petite surprise que vous a réservée le Québec en prévision de notre présence ici l'année prochaine.

Mais pour cela, vous devrez vous présenter à la salle Mexico de l'hôtel Hilton, à 13 h 30. À tout à l'heure et viva Mexico, viva Québec, vive la lecture!

Merci.