Logo du gouvernement du Québec. Bouton pour ouvrir ou fermer la recherche.

Accueil / Emploi / Travailler hors du Québec / Stages en organisations internationales gouvernementales

N0 2021-023

Stage à l'Organisation internationale pour les migrations

Domaine : Migration de la main-d'oeuvre et droits des travailleurs migrants
Dates du stage : Du 7 mars au 2 septembre 2022
Allocation financière accordée : 13 000,00 $ CA à 15 000,00 $ CA
Lieu : Télétravail ou présentiel (Genève, Suisse) selon la situation sanitaire
Date limite d'inscription : 10 octobre 2021

COVID-19

Dans le contexte de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19), les modalités de réalisation du stage (présentiel et/ou télétravail) seront ajustées de manière à assurer aux jeunes professionnels un milieu de travail sain et sécuritaire qui respecte les mesures sanitaires en vigueur. Les dates de début de stage pourront aussi être sujettes à changement en fonction de l’évolution de la situation. La santé et la sécurité des jeunes participant à notre programme sont notre priorité.

Mandat de l’organisation

​L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) adhère au principe selon lequel une migration humaine et ordonnée profite à la fois aux migrants et à la société. L’OIM œuvre à protéger les travailleurs migrants tout au long de leur processus de migration. Elle collabore avec les États membres à améliorer la gouvernance en matière de migration, et ce, au moyen de coopération bilatérale et multilatérale et de réforme institutionnelle. L'OIM travaille également avec le secteur privé afin de promouvoir la mise en œuvre de nouveaux modèles éthiques d’encadrement du recrutement de la main-d’œuvre. Ainsi, l’organisation internationale supervise la réalisation et le déploiement du Système international d’intégrité du recrutement (IRIS), un programme visant à promouvoir le recrutement éthique et à transformer le secteur du recrutement international, en établissant une norme multiacteurs et un système de diligence raisonnable pour améliorer les pratiques.

La Division de la migration de main-d’œuvre et du développement humain du Département de la gestion des migrations est responsable de fournir des orientations générales et opérationnelles en matière d'élaboration de programmes et de soutien technique aux initiatives concernant la migration de main-d’œuvre, la thématique migration et développement ainsi que la migration assistée. La Division supervise la mise en œuvre de programmes par l’intermédiaire d’une équipe d’experts dont les travaux se déroulent à Genève. Cette équipe est appuyée par un réseau de spécialistes thématiques qui travaillent dans les bureaux régionaux de l’OIM. Grâce à la recherche et à la diffusion de bonnes pratiques, la Division informe l’organisation, ses partenaires et ses bénéficiaires des tendances en matière de migration de la main-d’œuvre, d’intégration et de développement, afin d’améliorer la mise en œuvre des projets et la prestation de services aux gouvernements et aux migrants.

Description des tâches et des responsabilités

​La personne stagiaire exercera les fonctions et les responsabilités décrites ci-dessous :

  1. Mettre à jour et développer une étude documentaire des pratiques exemplaires parmi les décideurs et les autorités de réglementation en ce qui concerne le recrutement éthique et la protection des travailleurs migrants. Cette étude, qui repose sur les Recommandations de Montréal relatives au recrutement : une feuille de route pour une meilleure réglementation, comprendra une enquête et l’élaboration d’études de cas sur plusieurs éléments (les politiques, les lois, les règlements, les mesures d’application, les mécanismes de coordination, la coopération bilatérale, etc.) à l’échelle nationale et infranationale.
  2. Créer une base de données interne de ces lois et règlements relatifs au recrutement et à la protection des travailleurs migrants. Les ressources qui en résulteront serviront de base à la mise en œuvre par l’OIM et ses États membres du Réseau mondial pour les politiques visant à promouvoir le recrutement éthique.
  3. Participer à la préparation des études de cas en aidant les États membres et les intervenants experts parmi les membres du personnel de l’OIM sur le terrain à recueillir des données, des politiques et des exemples de pratiques exemplaires. Dans la mesure du possible, il s’agira d’effectuer des entretiens avec les principaux décideurs et les professionnels des États membres et de soutenir la création d’une base de données des personnes-ressources à l’intention du Réseau pour les politiques.
  4. Offrir son soutien au siège social, aux bureaux régionaux et aux missions à l’étranger de l’OIM pour stimuler les inscriptions au Réseau pour les politiques. Assurer la visibilité en actualisant et en diffusant du matériel de communication et de sensibilisation, y compris des fiches d’information, des présentations, des points de discussion et du contenu pour la maintenance de la page Web et de la présence sur les médias sociaux du Réseau pour les politiques.
  5. Fournir du soutien au Réseau mondial pour les politiques, à ses groupes de travail thématiques et à leurs membres, selon les besoins, notamment en planifiant et en organisant des réunions et des ateliers virtuels ou en présentiel.
  6. Recueillir et cataloguer les ressources pertinentes pour contribuer au centre des connaissances et des politiques de la Division de la migration de la main-d’œuvre et du développement humain et aux systèmes internes de gestion des connaissances de l’OIM.
  7. Préparer une recherche documentaire préliminaire sur les perspectives et les positions de la société civile mondiale concernant le recrutement éthique et la protection des travailleurs migrants, notamment sur le mouvement syndical, les organisations de défense des droits, les groupes confessionnels, les diasporas, etc. Soutenir la sensibilisation et les entretiens d’experts avec les principaux intervenants de la société civile.
  8. Effectuer d’autres tâches nécessaires à la création et au déploiement du Réseau pour les politiques, notamment en stimulant les inscriptions et en participant à la rédaction d’une feuille de route et d’un calendrier pour la mise en œuvre et la mise à l’échelle.

Compétences et expériences requises

  • ​​Être en voie de terminer des études de maîtrise ou de doctorat, ou avoir obtenu son diplôme dans la période de deux ans précédant le début du stage, dans l’un ou plusieurs des domaines suivants : économie, relations internationales, administration des affaires, sciences sociales, droit, études du développement, affaires internationales ou dans tout autre domaine jugé pertinent.
  • Posséder une bonne connaissance du travail de l’OIM et un intérêt démontré pour celui-ci.
  • Posséder une expérience professionnelle ou scolaire dans le domaine du recrutement éthique et de la protection des travailleurs migrants sera considéré comme un atout.
  • Détenir de solides compétences en recherche et en analyse. En ce sens, posséder de l’expérience dans la préparation de recherche et de rapports portant sur des enjeux mondiaux sera considéré comme un atout important.
  • Posséder une excellente maîtrise du français (lu, parlé et écrit).
  • Posséder une excellente maîtrise de l’anglais (lu, parlé et écrit), dont le niveau fera l’objet d’une évaluation lors des entrevues de sélection.
  • Une connaissance de l’espagnol sera considérée comme un atout important.
  • Posséder une très bonne connaissance des outils informatiques suivants : programmes de la suite MS Office, médias sociaux, SharePoint ou autres plateformes de collaboration et de gestion des connaissances.
  • Démontrer une aptitude à travailler avec efficacité et harmonie dans un environnement international, au sein d’une équipe de collègues issus de divers milieux culturels et professionnels.
  • Démontrer une aptitude à produire un travail de qualité, précis et concis, dans les délais impartis.
  • Faire preuve d’un excellent sens de l’organisation et d’une capacité à prioriser différentes tâches.
  • Posséder une expérience pratique qui démontre la capacité à gérer plusieurs dossiers simultanément, à prioriser les tâches et à travailler de manière autonome.
  • La personne retenue devra faire preuve des compétences comportementales de base privilégiées par l’OIM :
    • sens des responsabilités;
    • satisfaction de la clientèle;
    • formation continue;
    • communication;
    • créativité et sens de l’initiative;
    • sens de la planification et de l’organisation;
    • professionnalisme;
    • travail en équipe;
    • sensibilisation à la technologie.

Admissibilité

Avant de postuler, assurez-vous de répondre à toutes les exigences suivantes :

  • être en voie de terminer des études de 2e ou être inscrit(e) au 3e cycle ou avoir obtenu un diplôme de maîtrise ou de doctorat dans les deux ans précédant le début du stage ou être inscrit(e) à l’École du Barreau du Québec ou à tout ordre professionnel exigeant un stage pour l’obtention du droit d’exercice de la profession;
  • avoir au moins 18 ans et au plus 35 ans à la date de début du stage;
  • détenir la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent du Canada;
  • être domicilié(e) au Québec;
  • être résident(e) du Québec au sens de la Loi et du Règlement sur l’assurance maladie et de la Loi et du Règlement sur l’impôt du Québec depuis au moins un an;
  • posséder une excellente capacité de rédaction en français et en anglais;
  • posséder les compétences et les expériences requises figurant dans l’offre de stage ci-dessus.

Note : puisque la participation au Programme de stages en organisations internationales gouvernementales est unique et non renouvelable, les personnes ayant déjà effectué un stage dans le cadre de ce programme ne pourront soumettre de nouveau leur candidature.

Pour toute question relative au stage

Direction des organisations et des forums internationaux
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Tél .: 418 649-2400, poste 56320
Courriel : stages.oig@mri.gouv.qc.ca