Logo du gouvernement du Québec. Bouton pour ouvrir ou fermer la recherche.

Accueil / Emploi / Travailler hors du Québec / Stages en organisations internationales gouvernementales

N0 2021-021

Stage à l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Domaine : Diversité des expressions culturelles
Dates du stage : Du 10 janvier au 8 juillet 2022
Allocation financière accordée : 13 000,00 $ CA à 15 000,00 $ CA
Lieu : Télétravail ou présentiel (Paris, France) selon la situation sanitaire
Date limite d'inscription : 31 octobre 2021

COVID-19

Dans le contexte de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19), les modalités de réalisation du stage (présentiel et/ou télétravail) seront ajustées de manière à assurer aux jeunes professionnels un milieu de travail sain et sécuritaire qui respecte les mesures sanitaires en vigueur. Les dates de début de stage pourront aussi être sujettes à changement en fonction de l’évolution de la situation. La santé et la sécurité des jeunes participant à notre programme sont notre priorité.

Mandat de l’organisation

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) est l’une des institutions spécialisées des Nations Unies. Elle compte 193 États membres.

Le secteur de la culture de l’UNESCO s’applique à promouvoir l’élaboration et la mise en œuvre d’instruments normatifs dans le domaine culturel, à protéger la diversité culturelle par une approche globale de la protection et de la sauvegarde du patrimoine culturel sous toutes ses formes, matérielles et immatérielles, à encourager le dialogue entre les cultures et les civilisations ainsi qu’à renforcer les liens entre la culture et le développement.

La diversité des expressions culturelles constitue aujourd’hui un enjeu d’importance, tant pour les communautés locales et nationales que pour la communauté internationale. À cet effet, les États membres de l’UNESCO ont adopté, en 2005, la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Celle-ci reconnaît le droit souverain des États de conserver, d’adopter et de mettre en œuvre des politiques visant à protéger et à promouvoir la diversité des expressions culturelles.

La mise en œuvre de la Convention nécessite le développement de nouvelles approches des expressions culturelles sous toutes leurs formes (livres, émissions de télévision, musique, spectacles vivants, etc.). L’UNESCO, par le biais de l’Entité de la diversité des expressions culturelles, travaille actuellement à réorienter ses projets et élabore de nouveaux programmes afin d’apporter sa contribution aux objectifs fixés par la Convention.

Le programme du secteur de la culture vise notamment à assurer la mise en œuvre de la Convention en assurant le bon fonctionnement de ses mécanismes opérationnels et en donnant suite aux demandes d’assistance internationale au titre du Fonds international pour la diversité culturelle, institué par la Convention.

Description des tâches et des responsabilités

Le ou la stagiaire travaillera sous la supervision d’une ressource professionnelle de l’entité responsable de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. La personne choisie devra s’assurer de connaître la Convention de 2005 et ses directives opérationnelles, de comprendre les grands paramètres de leur mise en œuvre, de bien connaître le rôle des organes de la Convention et, enfin, d’être en mesure de travailler dans un environnement international au sein d’une équipe multiculturelle et de communiquer avec les parties prenantes à la Convention.

Plus précisément, le ou la stagiaire aura pour tâches :

  • de contribuer à la préparation et à l’organisation de la quinzième session du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (février 2022);
  • de réaliser des recherches sur les politiques culturelles et sur les bonnes pratiques, particulièrement en ce qui concerne le numérique et les accords commerciaux internationaux;
  • de contribuer à la collecte des informations sur les partenaires et les réseaux, y compris les organisations de la société civile, les chaires de l’UNESCO et les centres de catégorie 2 dont les activités touchent les domaines énoncés à la Convention ainsi que les points de contact nationaux de la Convention de 2005;
  • d’effectuer la mise à jour des contenus liés aux réunions statutaires portant sur le système de gestion des connaissances, hébergé sur le site Web de la Convention;
  • de rédiger et d’éditer la correspondance et les documents d’information.

Compétences et expériences requises

  • Être en voie de terminer des études de maîtrise ou de doctorat, ou avoir obtenu son diplôme dans la période de deux ans précédant le début du stage, dans l’un ou plusieurs des domaines suivants : culturelles, arts, anthropologie, sociologie, littérature, linguistique, sciences politiques, droit, relations internationales ou tout autre domaine pertinent (formation dans le domaine des politiques culturelles et des industries culturelles).
  • Démontrer une bonne connaissance de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, de son fonctionnement, y compris le rôle des organes de la Convention, et des priorités définies par la Conférence des Parties.
  • Avoir une bonne connaissance des instruments juridiques dans le domaine de la culture.
  • Posséder une expérience, professionnelle ou scolaire, dans le domaine des politiques culturelles, notamment en ce qui a trait au numérique et aux accords commerciaux internationaux, sera considéré comme un atout.
  • Avoir de solides compétences en recherche et en organisation.
  • Rédiger de manière claire et concise.
  • Avoir des expériences démontrant des compétences en communication orale et la capacité à traiter des questions complexes et délicates.
  • Être apte à prendre des initiatives et à coordonner des tâches variées.
  • Démontrer une aptitude à travailler en équipe, dans un environnement multiculturel.
  • Posséder une bonne connaissance des outils informatiques suivants : Word, Excel, PowerPoint et Outlook.
  • Posséder une excellente maîtrise du français (lu, parlé et écrit).
  • Posséder une excellente maîtrise de l’anglais (lu, parlé et écrit), laquelle sera évaluée lors de l’entrevue de sélection.
  • Avoir une expérience en milieu institutionnel ou dans une organisation non gouvernementale sera considéré comme un atout.

Admissibilité

Avant de postuler, assurez-vous de répondre à toutes les exigences suivantes :

  • être en voie de terminer des études de 2e ou être inscrit(e) au 3e cycle ou avoir obtenu un diplôme de maîtrise ou de doctorat dans les deux ans précédant le début du stage ou être inscrit(e) à l’École du Barreau du Québec ou à tout ordre professionnel exigeant un stage pour l’obtention du droit d’exercice de la profession;
  • avoir au moins 18 ans et au plus 35 ans à la date de début du stage;
  • détenir la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent du Canada;
  • être domicilié(e) au Québec;
  • être résident(e) du Québec au sens de la Loi et du Règlement sur l’assurance maladie et de la Loi et du Règlement sur l’impôt du Québec depuis au moins un an;
  • posséder une excellente capacité de rédaction en français et en anglais;
  • posséder les compétences et les expériences requises figurant dans l’offre de stage ci-dessus.

Note : puisque la participation au Programme de stages en organisations internationales gouvernementales est unique et non renouvelable, les personnes ayant déjà effectué un stage dans le cadre de ce programme ne pourront soumettre de nouveau leur candidature.

Pour toute question relative au stage

Direction des organisations et des forums internationaux
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Tél .: 418 649-2400, poste 56320
Courriel : stages.oig@mri.gouv.qc.ca