Logo du gouvernement du Québec. Bouton pour ouvrir ou fermer la recherche.

Accueil / Emploi / Travailler hors du Québec / Stages en organisations internationales gouvernementales

N0 2021-019

Stage à l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)

Domaine : Changements climatiques
Dates du stage : Du 17 janvier au 15 juillet 2022
Allocation financière accordée : 13 000,00 $ CA à 15 000,00 $ CA
Lieu : Télétravail ou présentiel (Dakar, Sénégal) selon la situation sanitaire
Date limite d'inscription : 31 octobre 2021

COVID-19

Dans le contexte de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19), les modalités de réalisation du stage (présentiel et/ou télétravail) seront ajustées de manière à assurer aux jeunes professionnels un milieu de travail sain et sécuritaire qui respecte les mesures sanitaires en vigueur. Les dates de début de stage pourront aussi être sujettes à changement en fonction de l’évolution de la situation. La santé et la sécurité des jeunes participant à notre programme sont notre priorité.

Mandat de l’organisation

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) joue un rôle de chef de file dans les efforts internationaux de lutte contre la faim. La FAO est une tribune neutre au sein de laquelle tous les pays se réunissent pour négocier des accords et débattre de politiques. Elle est également une source de savoir et d’information, en plus d’aider les pays à moderniser et à améliorer leurs pratiques agricoles, forestières et halieutiques ainsi qu’à garantir une bonne alimentation pour tous et toutes. Ses quatre grands domaines d’activité sont les suivants : mettre l’information à la portée de tous et de toutes, partager l’expertise en matière de politiques, servir de lieu de rencontre pour les États et transférer les connaissances sur le terrain.

L’action climatique est l’un des thèmes transversaux du cadre stratégique de la FAO. Le secteur de l’agriculture est très vulnérable aux changements climatiques, mais il est également une part essentielle de la solution pour atténuer ses effets et promouvoir l’adaptation, en particulier au profit des petits producteurs ruraux, des jeunes et des femmes des pays en développement. Le gouvernement du Québec et la FAO ont d’ailleurs à leur actif plusieurs collaborations en matière d’agriculture et de changements climatiques, dont le projet « Sécurité Alimentaire : une Agriculture Adaptée (SAGA) », soit un partenariat technique et financier qui est principalement mis en œuvre au Sénégal, en collaboration avec le Bureau de la FAO à Dakar. Ce projet qui adopte une approche multi-acteurs vise à renforcer la résilience du secteur agricole pour un développement durable au Sénégal et à présenter des solutions concrètes et multisectorielles pour réduire la vulnérabilité des systèmes agroalimentaires aux effets des changements climatiques.

Description des tâches et des responsabilités

Sous la supervision directe du coordonnateur de programme de la FAO au Sénégal et du coordonnateur du projet SAGA, la personne retenue aura l’occasion de participer à la mise en œuvre des activités de la composante 1 du projet sur le renforcement des politiques d’adaptation au changement climatique et la planification pour la mise en œuvre des priorités exprimées dans les Contributions déterminées au niveau national (CDN) et dans le Plan national d’adaptation du secteur agricole (PNA-Ag).

Cela inclut les tâches suivantes :

  • aider à la collecte de données et à l’analyse de la planification de l’adaptation dans le secteur agricole;
  • contribuer à la préparation et à la dissémination des notes politiques et des études de cas liées au PNA-Ag ainsi qu’à la CDN de l’Accord de Paris;
  • contribuer au recensement et à la cartographie des interventions existantes relatives aux systèmes d’information liés aux changements climatiques à l’échelle nationale et locale, aux initiatives de structuration du dialogue politique sur les changements climatiques et aux démarches de promotion de la prise en compte de la dimension du genre dans la planification de l’adaptation aux changements climatiques;
  • contribuer au renforcement des dispositifs responsables du dialogue politique sur les changements climatiques à l’échelle locale et nationale;
  • effectuer toute autre tâche à la demande des superviseurs.

Compétences et expériences requises

  • Être en voie de terminer des études de maîtrise ou de doctorat, ou avoir obtenu son diplôme dans la période de deux ans précédant le début du stage, dans l’un ou plusieurs des domaines suivants : agriculture, gestion de projets internationaux, environnement et lutte contre les changements climatiques, gestion des ressources naturelles ou tout autre domaine jugé pertinent.
  • Avoir une bonne compréhension des défis liés à l’adaptation aux changements climatiques dans le secteur agricole et montrer un réel intérêt envers la mise en œuvre du processus des plans nationaux d’adaptation (PNA).
  • Détenir d’excellentes aptitudes en communication orale et écrite et des habiletés interpersonnelles pour le travail d’équipe.
  • Avoir d’excellentes aptitudes en matière de collecte et d’analyse de données.
  • Être en mesure d’effectuer plusieurs tâches à la fois.
  • Avoir une capacité de travail et d’analyse en milieux multiculturel, multisectoriel et multidisciplinaire.
  • Posséder une expérience minimale de travail, de stage ou de recherche terrain dans un pays en développement.
  • Posséder de l’expérience (travail, stage, recherche) en lien avec le domaine du stage (adaptation aux changements climatiques) sera considéré comme un atout.
  • Posséder des connaissances informatiques avancées (Word, PowerPoint, Excel et Outlook).
  • Avoir une excellente maîtrise du français (lu, parlé et écrit).
  • Avoir une excellente maîtrise de l’anglais (lu, parlé et écrit), laquelle sera soumise à un examen lors des entrevues de sélection.
  • Maîtriser une autre langue de travail des Nations Unies sera considéré comme un atout.

Admissibilité

Avant de postuler, assurez-vous de répondre à toutes les exigences suivantes :

  • être en voie de terminer des études de 2e ou être inscrit(e) au 3e cycle ou avoir obtenu un diplôme de maîtrise ou de doctorat dans les deux ans précédant le début du stage;
  • avoir au moins 21 ans et au plus 30 ans à la date de début du stage;
  • avoir la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent du Canada;
  • être domicilié(e) au Québec;
  • être résident(e) du Québec au sens de la Loi et du Règlement sur l’assurance maladie et de la Loi et du Règlement sur l’impôt du Québec depuis au moins un an;
  • posséder une excellente capacité de rédaction en français et en anglais;
  • posséder les compétences et les expériences requises figurant dans l’offre de stage ci-dessus.

Note : puisque la participation au Programme de stages en organisations internationales gouvernementales est unique et non renouvelable, les personnes ayant déjà effectué un stage dans le cadre de ce programme ne pourront soumettre de nouveau leur candidature.

Pour toute question relative au stage

Direction des organisations et des forums internationaux
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Tél .: 418 649-2400, poste 56320
Courriel : stages.oig@mri.gouv.qc.ca