Appel à projets

Aide humanitaire d’urgence pour le Liban – Terminé

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration, Nadine Girault, a annoncé, le 6 août 2020, une aide financière d’urgence de 1 million de dollars pour soutenir des projets d’action humanitaire destinés à la population libanaise à la suite des terribles explosions qui ont dévasté Beyrouth, le 4 août dernier.

Cette aide financière est accordée à des organismes de coopération internationale du Québec qui œuvrent au Liban en collaboration avec des partenaires locaux.

Critères et modalités de soutien

Pour être admissibles, les organismes doivent :

  • être un organisme à but non lucratif (OBNL) dont les objectifs premiers, définis dans les lettres patentes, sont orientés vers la solidarité et la coopération internationales, et répondre à la définition d’organisme de coopération internationale, soit un OBNL qui se consacre au développement solidaire des peuples, qui fait appel à des ressources financières et humaines sur une base volontaire et qui adhère aux grands principes du développement durable (définition inspirée de la charte de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale);
  • avoir une expérience démontrée en matière d’aide humanitaire et la capacité de mener à bien les projets dans le contexte (ressources humaines et financières);
  • travailler en partenariat avec une ou des organisations locales au Liban;
  • avoir un siège social ou un bureau au Québec disposant d’une autonomie sur le plan de la gestion et du suivi des projets;
  • être immatriculés au Registraire des entreprises.

Le respect des critères d’admissibilité ne garantit pas le versement d’une aide financière.

Le soutien financier maximal par projet et par organisme est de 200 000 $.

Les demandes sont analysées selon les critères suivants :

  • expérience et capacité (financière et opérationnelle) de l’OCI et de ses partenaires locaux au Liban et pour le type d’intervention visée;
  • capacité de mobilisation du public québécois pour contribuer à l’effort de solidarité envers les populations sinistrées;
  • pertinence de l'intervention projetée :
    • clarté et réalisme des objectifs visés et des activités prévues;
    • qualité du ou des partenariats;
    • réponse adéquate en fonction des besoins définis localement;
    • intégration de manière transversale de l’égalité entre les femmes et les hommes;
    • complémentarité, le cas échéant, avec un plan d’intervention plus large de l’organisme et ses partenaires locaux;
    • coordination avec les autres actions sur le terrain;
    • alignement sur des évaluations internationales crédibles des besoins humanitaires ou sur le plan de réponse humanitaire;
    • cohérence avec les principes d’humanité, de neutralité, d’indépendance et d’impartialité;
    • respect des principes « Ne pas nuire » et « Ne laisser personne derrière »;
    • contribution à l’atteinte des objectifs de développement durable des Nations Unies.

Une fois l’annonce officielle d’une aide financière accordée, une convention de subvention est signée par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) et l’organisme québécois responsable du projet. Cette convention établit notamment les obligations et les responsabilités des parties, les modalités de versement de l’aide financière accordée par le MRIF ainsi que les documents exigés pour la reddition de comptes.

L’aide financière est accordée en un seul versement, à la signature de la convention de subvention.

 

Projets retenus

Un soutien financier de 1 M$ est accordé à ces 6 organismes pour la mise en œuvre de leur projet.


Lire le communiqué de presse

 

Dernière mise à jour : 2020-10-02 09:06:25