Appels à projets

Groupe de travail Québec-Jalisco

Créé en octobre 2009 par la signature de l’Accord de coopération entre le gouvernement du Québec et le gouvernement de l’État du Jalisco, le Groupe de travail Québec-Jalisco (GTQJ) est le principal instrument de collaborations institutionnalisées entre le Québec et le Jalisco. Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) ainsi que l’unité des Relations fédérales et des Affaires internationales du gouvernement du Jalisco en assument conjointement la coordination et le financement. Le GTQJ est chargé d’élaborer et de mettre en œuvre une programmation biennale d’activités en soutenant des projets soumis par des partenaires du Québec et du Jalisco conformément aux domaines d’intérêt communs prioritaires du Québec et du Jalisco.

Aucun appel à projets en cours. Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informés!

Appel à projets 2021-2023 – Terminé

Critères et modalités de soutien

Les relations internationales ont subi de profondes mutations au cours des derniers mois en raison de la crise sanitaire causée par la COVID-19 et des restrictions de déplacements internationaux. Cependant, la collaboration internationale n’est pas moins primordiale et pourra contribuer à la relance post-COVID-19. Prenant acte de cette nouvelle réalité, une attention particulière sera portée aux projets qui contribuent aux efforts de relance dans les secteurs ciblés. De plus, les porteurs de projets sont encouragés à faire preuve de créativité dans l’adaptation du projet aux circonstances actuelles. À cet égard, le MRIF accordera une plus grande flexibilité quant aux dépenses admissibles.

En raison du contexte de pandémie lié à la COVID-19, des restrictions demeurent à l’entrée de plusieurs pays, dont le Mexique. Pour cette raison, les déplacements internationaux non essentiels demeurent fortement découragés. Si vous décidez de donner suite à votre intention de déplacement, nous vous informons que le Ministère n’assumera aucun dépassement de coûts associés à la situation sanitaire de votre destination ou à votre retour au pays, et que les dépenses admissibles ne pourront inclure les frais supplémentaires reliés aux tests de dépistage et à toute quarantaine.

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • appuyer la réalisation d’activités novatrices ou structurantes qui génèrent des retombées concrètes;
  • favoriser le développement économique, éducatif, culturel et scientifique du Québec et du Jalisco, avec une préoccupation particulière envers les jeunes, l’équité des genres et le développement durable;
  • encourager la mise en commun des expertises et le développement de partenariats institutionnels durables;
  • valoriser les résultats obtenus aux fins de diffusion des connaissances auprès de clientèles cibles et du grand public;
  • encourager le rayonnement du Québec et de ses secteurs d’expertise au Jalisco.

Les thèmes ciblés s’inscrivent au sein des trois grands secteurs de collaboration que sont la recherche et l’innovation, l’éducation et la culture. Une attention particulière sera portée aux enjeux touchant la jeunesse, l’égalité des sexes et les droits de la personne (peuples autochtones, minorités visibles, communautés LGBTQ).

Les thèmes ciblés pour le secteur de la recherche et de l’innovation sont les suivants :

  • développement de projets renforçant la coopération scientifique et technologique entre le Québec et le Jalisco, notamment dans les secteurs suivants (non exclusifs) :
    • environnement, développement durable et lutte contre les changements climatiques;
    • eau : gestion, traitement et nouvelles technologies;
    • santé et biotechnologie (avec un intérêt particulier pour la COVID-19);
    • intelligence artificielle (et éthique de l’IA);
    • manufacturier innovant (industries 4.0, Internet des objets, robotique, etc.);
    • technologies de l’information;
    • villes intelligentes;
    • innovation sociale et en santé (santé numérique, soins de santé primaires, soins à domicile, déterminants de la santé, etc.);
    • entrepreneuriat;
    • technologies financières (fintech);
    • technologies de l’agriculture (agritech);
    • technologies propres.
  • réalisation de projets favorisant la synergie entre les milieux industriel, éducatif et gouvernemental afin de mettre l’innovation au profit du développement socioéconomique;
  • production et publication d’articles scientifiques et d’autres outils de diffusion des résultats de la recherche;
  • projets visant à améliorer la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME) par le biais de la recherche et de l’innovation technologique de manière collaborative entre les secteurs économiques et de la recherche;
  • réalisation de projets développant la culture scientifique et technique chez les jeunes.

Les thèmes ciblés pour le secteur de l’éducation sont les suivants :

  • développement et amélioration de l’enseignement et de l’apprentissage du français et de l’espagnol;
  • persévérance et réussite scolaires;
  • partage de bonnes pratiques en matière de formation professionnelle et technique;
  • nouvelle réalité de l’enseignement à distance (apprentissage hybride);
  • collaborations en matière de formation numérique et d’enseignement supérieur à distance;
  • scolarisation des groupes vulnérables et des communautés marginalisées;
  • approche interculturelle (« interculturalidad ») impliquant les communautés autochtones;
  • collaborations et échanges en matière d’enseignement autochtone, notamment par l’échange d’expertise, la réalisation de projets conjoints et la mobilité étudiante et professorale.

Les thèmes ciblés pour le secteur de la culture sont les suivants :

  • réalisation de coproductions, de cocréations, d’échanges et de résidences artistiques entre le Québec et le Jalisco dans divers champs d’activités culturelles, soit la littérature et l’édition (notamment dans le cadre de la nomination de Guadalajara comme capitale mondiale du livre de l'UNESCO pour l’année 2022), du cinéma, des arts de la scène (virtuels et présentiels), de la revalorisation et la revitalisation culturelle autochtone, des arts numériques, des arts visuels, de la muséologie, du développement culturel numérique, etc.
  • réalisation de projets intégrant la culture à une démarche de développement durable, conformément aux principes énoncés par l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) dans la Déclaration de Mexico sur les politiques culturelles (1982) et de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005);
  • projets en développement culturel numérique visant à améliorer la visibilité des contenus culturels numériques, à appuyer de nouvelles initiatives de diffusion ou de codiffusion de contenus culturels numériques, à favoriser le développement des compétences numériques des artistes et des organismes culturels ou à développer de nouvelles méthodes ou de nouveaux outils contribuant au développement culturel numérique;
  • promotion et diffusion de manifestations culturelles autochtones, notamment en matière de langues autochtones;
  • échanges entre industries créatives et initiatives de développement de marchés;
  • organisation de festivals, d’expositions ou d’autres événements culturels sur les deux territoires ou participation à ces derniers;
  • projets culturels et d’action sociale favorisant une plus grande accessibilité culturelle pour les différents groupes sociaux, notamment avec un accent sur l’équité des genres, les droits humains, la jeunesse et les communautés autochtones.

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • être réalisés sur une période maximale de deux ans, soit jusqu’au 31 décembre 2023;
  • impliquer au moins un partenaire québécois et un partenaire du Jalisco;
  • s’inscrire dans un des secteurs ciblés;
  • faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt;
  • s’assurer de ne pas avoir reçu de financement dans le cadre d’un appel à projets du Groupe de travail Québec-Jalisco pour lequel le rapport final n’a pas encore été soumis;
  • être déposés par les partenaires du Québec et du Jalisco et être de formulation similaire;
  • être soumis avant la date limite de dépôt des demandes (tout dossier reçu après le 14 novembre ne sera pas considéré).

Pour obtenir un soutien financier du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Pour être admissible, le demandeur doit :

  • être une personne morale dont le siège social ou l’établissement est établi au Québec;
  • être légalement constitué et enregistré et ne pas être en défaut en vertu des lois qui le régissent.
  • Cet appel à projets s’adresse aux organismes à but lucratif, aux organismes sans but lucratif, aux organismes spécialisés dans la recherche et l’innovation, aux entreprises, aux institutions publiques (y compris les établissements d’enseignement et les centres hospitaliers), aux centres de recherche, aux entreprises et organismes culturels ainsi qu’aux associations, fédérations et autres regroupements.

Le montant demandé doit être utilisé conformément aux dépenses admissibles telles que décrites à la section Dépenses admissibles et non admissibles. La subvention du MRIF pour un projet retenu ne pourra excéder 3 000 $ CA par année de réalisation du projet. Il est donc possible de demander un maximum de 3 000 $ pour l’année 2021-2022 ainsi qu’un maximum de 3 000 $ pour l’année 2022-2023, pour un total maximal de 6 000 $.

L’aide financière fera l’objet d’une lettre d’entente entre le MRIF et le coordonnateur québécois.

La subvention sera effectuée en versements annuels, à raison d’un versement par année financière. Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent à produire un rapport financier et narratif sur le projet financé faisant notamment état des retombées escomptées au terme du projet.

Source de financement

  • Au Québec, le MRIF octroie un soutien financier aux coordonnateurs québécois des projets retenus
  • Au Jalisco, selon les disponibilités budgétaires, l’unité des Relations fédérales et des Affaires internationales du gouvernement du Jalisco accorde un soutien financier aux coordonnateurs du Jalisco des projets retenus.

Évaluation de mi-parcours

Considérant que le projet devra être finalisé pour le 31 décembre 2023, les projets retenus feront l'objet d'une évaluation de mi-parcours. Une fiche de bilan à la mi-parcours sera transmise par le MRIF aux coordonnateurs québécois et par l’unité des Relations fédérales et des Affaires internationales aux coordonnateurs du Jalisco. Les fiches de bilan devront être remplies et acheminées au plus tard le 31 décembre 2022. Le financement de la deuxième année de réalisation ne sera pas renouvelé automatiquement. Il sera octroyé sur la base d’une évaluation positive de l’état d’avancement du projet et de l’utilisation budgétaire et sous réserve des disponibilités budgétaires.

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • coûts d’achat ou de location de matériel, d’équipement ou de logiciels pour le partenaire québécois ou mexicain, ainsi que les frais d’envoi;
  • frais d’organisation de visioconférence ou autre événement virtuel;
  • coûts liés à l’enregistrement, à la réalisation et au montage de vidéos promotionnelles, de capsules d’information, de cours en ligne ou d’autre contenu audiovisuel en lien avec le projet;
  • frais d’expertise-conseil, de contrat de recherche ou d’étude de marché;
  • frais de traduction et d’interprétation;
  • frais de publication et de diffusion des résultats du projet.

Lorsque possible, et dans le respect des mesures sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19 :

  • frais de déplacement aller-retour Québec-Jalisco en classe économique et frais de transport local sur ces territoires (pour le partenaire québécois);
  • indemnités quotidiennes de séjour (hébergement et repas) pour un maximum de sept jours et de 250 $ par jour (pour le partenaire québécois);
  • allocations mensuelles pour les stages de recherche pour un maximum de trois mois et de 1 000 $ par mois (pour le partenaire québécois);
  • frais pour l’organisation d’un colloque, d’une conférence, d’un séminaire, d’un festival ou d’autres activités semblables ou pour la participation à de telles activités.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • toute dépense relative au financement habituel d’un organisme et à la rémunération de son personnel (y compris les cachets d’artistes);
  • toute dépense relative au déplacement du partenaire mexicain sur le territoire québécois;
    • Sauf exception, les sommes allouées par le MRIF doivent être utilisées pour couvrir les dépenses du partenaire québécois. Ce dernier doit obtenir l’approbation du MRIF avant d’utiliser des fonds alloués pour couvrir des dépenses du partenaire mexicain. Vous pouvez contacter la personne-ressource du MRIF, dont les coordonnées apparaissent à la fin de ce document, pour plus de précisions.
  • toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental;
  • frais de voyage en première classe;
  • frais de déplacement et allocations forfaitaires quotidiennes pour des séjours à l’extérieur du Mexique ou du Québec.

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • pertinence du projet au regard des objectifs, des secteurs ciblés et des priorités gouvernementales;
  • contribution aux efforts de relance de l’après-COVID-19;
  • caractère novateur et structurant du projet ainsi que sa valeur ajoutée;
  • potentiel de retombées scientifiques, sociales, culturelles et économiques du projet;
  • perspectives du projet au-delà du financement octroyé par le MRIF;
  • prise en compte des principes de développement durable;
  • cohésion et qualité de la formulation du projet, de l’échéancier et du montage financier;
  • valeur ajoutée, complémentarité et durabilité du partenariat;
  • mise en valeur des résultats du projet et contribution au rayonnement du Québec au Jalisco, et vice versa.

Note : Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le MRIF en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le MRIF conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées..

Appel à projets antérieurs

Au total, 15 000 $ par année ont été investis par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie dans cet appel à projets du Groupe de travail Québec-Jalisco afin d’appuyer deux projets dans le secteur de l’éducation, un projet en culture et deux projets en recherche et innovation. À cela s’ajoute un financement de 6 000 $ par année de la part du ministère de la Culture et des Communications afin d’appuyer deux projets dans le secteur de la culture.

Les sept projets retenus ont été sélectionnés sur la base de leur pertinence par rapport aux thèmes ciblés, des retombées concrètes attendues, de leur caractère novateur et structurant, de la qualité et de la rigueur de la formulation, de la complémentarité du partenariat entre le Québec et le Jalisco, ainsi que de la contribution au rayonnement du Québec au Jalisco. Ils seront réalisés sur les deux territoires sur une période allant de février 2020 à novembre 2021.

 

Au total, 23 500 $ ont été investis dans cet appel à projets du Groupe de travail Québec-Jalisco afin d’appuyer sept projets dans les secteurs de l’éducation, de la culture et de la recherche et innovation. Ces projets, porteurs de retombées tangibles, sont le fruit de partenariats structurants entre des organisations du Québec et du Jalisco. Ils seront réalisés sur les deux territoires sur une période allant de février 2019 à mars 2020.

 

Dernière mise à jour : 2021-11-16 07:44:34