Synthèse des orientations de la politique internationale du Québec

 

Mobilité et jeunesse

  • Intensifier la mobilité des personnes par :
    • l’apport stratégique de l’immigration permanente et temporaire, y compris la reconnaissance des acquis et des compétences des personnes immigrantes;
    • la mobilité jeunesse et étudiante.
  • Mettre en place une nouvelle stratégie de promotion internationale de l’offre éducative québécoise.

Relations commerciales

Politique commerciale

  • Assurer la défense des intérêts prioritaires du Québec dans toute négociation commerciale impliquant le Gouvernement du Canada, par l’entremise notamment d’une participation à l’équipe de négociation, et veiller à la présence de mesures protégeant la culture et les industries culturelles, la propriété intellectuelle, l’environnement et les spécificités du Québec en matière d’agriculture et de sécurité alimentaire.
  • Influencer la politique commerciale canadienne en encourageant la négociation de nouveaux accords de commerce avec des pays où l’offre sectorielle québécoise est susceptible de trouver des débouchés intéressants.
  • Sensibiliser davantage les entreprises québécoises aux occasions offertes par les accords de commerce.

Internationalisation des entreprises québécoises

  • Offrir aux exportateurs québécois un appui flexible et adapté à leurs besoins pour :
    • renforcer leur capacité d’exportation et faciliter la mise en œuvre de leurs projets;
    • réussir leur intégration aux chaines de valeur et à l’économie numérique mondiales.
  • Assurer la promotion des secteurs d’excellence du Québec sur les marchés internationaux.
  • Favoriser l’adéquation entre l’offre sectorielle du Québec et les occasions offertes par les marchés mondiaux.
  • Déployer des ressources et des efforts afin de conserver les marchés traditionnels et d’ouvrir de nouveaux marchés.

Investissements étrangers et centres de décision

  • Renforcer la cohérence des efforts d’attraction des investissements étrangers au Québec, et favoriser l’attraction, la rétention et l’expansion des centres de décision internationaux.

Prospérité responsable

  • Participer aux efforts internationaux en faveur d’un encadrement responsable et coordonné des marchés financiers, et travailler de concert avec le Gouvernement du Canada en vue d’une meilleure coopération internationale pour s’attaquer aux problèmes fiscaux engendrés par la mondialisation.
  • Mettre en valeur les pratiques québécoises exemplaires en matière de développement durable engendrant des effets tangibles sur le plan de l’intégration des dimensions économique, sociale et environnementale.
  • Favoriser l’amélioration continue des services publics québécois en encourageant les activités de veille, d’étalonnage, de révision par les pairs et de coopération sectorielle avec les forums internationaux pertinents et les États confrontés à des enjeux analogues ou reconnus pour l’excellence de leurs politiques publiques.

Faits saillants

  • Face à la tendance protectionniste, le Québec réaffirmera son engagement en faveur des partenariats économiques qui stimulent la prospérité et permettent le progrès social.
  • Considérant le rôle fondamental du capital humain dans la prospérité, un objectif important de la Politique est d’augmenter la mobilité internationale des travailleurs, des jeunes, des chercheurs, des entrepreneurs, des artistes et des étudiants.
  • Le gouvernement appuiera les efforts d’internationalisation des entreprises québécoises, y compris leur insertion dans les chaines de valeur mondiales.
  • Le Québec s’intéressera de près aux efforts visant à s’attaquer aux problèmes fiscaux engendrés par la mondialisation, dont les difficultés liées à la taxation du commerce électronique et l’évasion fiscale internationale.
Retour en haut de page

Lutte contre les changements climatiques, transition énergétique et environnement

  • Établir des partenariats internationaux favorisant la réduction des émissions de GES et l’utilisation de mécanismes de tarification du carbone.
  • Promouvoir l’offre et le savoir-faire québécois en matière de technologies propres, d’énergies renouvelables et d’électrification des transports.
  • Contribuer à l’effort mondial d’atténuation des changements climatiques et d’adaptation à ces changements en priorisant l’appui aux pays francophones les plus vulnérables.
  • Favoriser les initiatives visant la gestion durable de l’eau et de la biodiversité.

Affaires nordiques et arctiques

  • Créer et intensifier des liens avec les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux de la région nordique et arctique, y compris par le biais d’une participation active du Québec aux principaux forums internationaux voués aux enjeux de cette région.
  • Promouvoir l’expertise québécoise en développement nordique durable et favoriser les initiatives internationales communes et les échanges de meilleures pratiques dans ce domaine, notamment avec les régions nordiques d’Europe et d’Amérique du Nord.

Solidarité internationale

  • Soutenir les projets de solidarité québécois en Afrique francophone, en Amérique latine et aux Antilles qui souscrivent aux objectifs de développement durable (ODD), et contribuer à la mise en place de mécanismes de financement prévisibles, stables et diversifiés.
  • Appuyer le développement de l’expertise des organismes québécois de coopération internationale, notamment en ce qui a trait à l’éducation à la citoyenneté mondiale, aux mesures de santé et de sécurité et à l’égalité entre les femmes et les hommes.
  • Accroitre l’engagement du Québec en matière d’aide d’urgence aux victimes de catastrophes naturelles et de crises humanitaires, en particulier dans les pays les plus vulnérables.

Droits et libertés de la personne, démocratie et État de droit

  • Poursuivre l’engagement du Québec envers les droits et libertés de la personne, l’État de droit et la démocratie sous la forme d’interventions politiques, de partages d’expertise et de plaidoyers.
  • Positionner les institutions démocratiques du Québec au sein de la Francophonie internationale et d’autres forums pertinents afin d’encourager leur contribution au renforcement des capacités et de la gouvernance démocratique ainsi qu’à l’avancement des droits et libertés de la personne.
  • Maintenir l’engagement du Québec en faveur de l’accueil et de l’intégration des personnes réfugiées.

Sécurité

  • Agir en étroite collaboration avec les partenaires nord-américains afin de prévenir les risques d’ordre sécuritaire tout en favorisant une circulation efficace des personnes et des biens.
  • Poursuivre les démarches visant l’établissement et le maintien de mécanismes de coopération et le partage d’expertise en matière de gestion des urgences, de prévention, d’enquêtes et de poursuites.
  • Établir et renforcer des partenariats internationaux en réponse aux menaces comme la radicalisation menant à la violence et la criminalité transnationale organisée.
  • Travailler à renforcer la coopération en matière de cybersécurité.

Faits saillants

  • Le Québec consolidera son leadership en matière de diplomatie climatique.
  • En vertu de sa situation géographique et de son expertise, le Québec intensifiera ses liens avec les acteurs de la région nordique et arctique.
  • L’effort de solidarité internationale, d’appui aux organismes de coopération et d’éducation à la citoyenneté mondiale sera accru.
  • La promotion des droits et libertés de la personne sera intensifiée, notamment en ce qui a trait à l’égalité entre les femmes et les hommes et aux droits et libertés des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres.
  • Les mécanismes de coopération seront renforcés afin d’assurer une gestion efficace des risques liés à la sécurité, dont la radicalisation menant à la violence et la cybercriminalité.
Retour en haut de page

Recherche, innovation et développement du savoir

  • Élargir l’accès des acteurs clés en innovation du Québec aux réseaux stratégiques d’envergure et aux sources de financement internationales tout en encourageant la mobilité et l’accueil des chercheurs.
  • Promouvoir l’excellence de la recherche et de l’innovation québécoises en lien avec les grands enjeux scientifiques internationaux et les priorités gouvernementales.

Culture

  • Soutenir les organismes artistiques, les entreprises culturelles, les artistes et les écrivains québécois dans leurs efforts de développement des marchés étrangers.
  • Intensifier les partenariats internationaux et les activités de coopération internationale en matière de culture, dans un souci de réciprocité des échanges culturels.
  • Promouvoir sur la scène internationale l’excellence artistique, la créativité et la culture québécoises ainsi que le Québec comme destination touristique.
  • Assurer la mise en œuvre effective de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et faire la promotion de ses principes et objectifs.

Langue française

  • Promouvoir et mettre en valeur la Francophonie dans les Amériques et dans le monde, et favoriser l’utilisation du français au sein des institutions et organisations internationales.
  • Valoriser l’expertise du Québec en matière d’aménagement linguistique et de conception d’outils de savoir et de connaissance en français ainsi que les études québécoises, et veiller à ce que la spécificité linguistique et culturelle du Québec soit mise en valeur de manière à faciliter l’atteinte des autres objectifs internationaux du Québec.

Faits saillants

  • L’excellence en culture et en science, et l’enrichissement de celles-ci par l’échange, constituent un important objectif de la Politique, intimement lié à l’image que le Québec souhaite projeter dans le monde.
  • L’appartenance à la Francophonie ainsi que la valorisation de la spécificité québécoise sur les plans linguistique et culturel constituent des axes transversaux de la Politique, qui guideront la réalisation de l’ensemble de ses objectifs.
Retour en haut de page

Dernière mise à jour : 2017-07-28 12:31:04