Principaux secteurs de collaboration

La croissance économique du Québec est fortement dépendante de ses exportations à destination des États-Unis. Pour cette raison, il est impératif d'aider les entreprises québécoises à maintenir et à renforcer leur position sur le marché américain.

Avec plus de 300 millions de consommateurs, ses nombreuses entreprises en quête de biens et de services ainsi que ses investisseurs à la recherche de nouveaux débouchés, ce pays représente un potentiel considérable de développement pour les entreprises québécoises.

Par ailleurs, les exportations québécoises d'électricité :

  • procurent d'importants revenus
  • contribuent à l'amélioration de la qualité de l'air dans le Nord-Est du continent
  • se substituent à des sources d'énergies polluantes.

Puisque le Québec et les États-Unis partagent un espace commun, les problèmes environnementaux auxquels ils sont confrontés appellent des solutions communes. Il en va de même pour le maintien de la sécurité continentale.

Aussi, pour arriver à mettre en place un partenariat renouvelé avec les États-Unis, le Gouvernement du Québec souhaite prendre différentes initiatives et mener des interventions ciblées auprès d'interlocuteurs et de partenaires clés.

Les efforts du Québec sont donc essentiellement concentrés vers 5 secteurs prioritaires .

Énergie

Le Québec occupe un territoire de 1 667 441 km2. Il dispose de 3 % des réserves d'eau douce de la Terre et de plus de 47 202 MW de puissance génératrice installée. Il représente le principal producteur d'hydroélectricité en Amérique du Nord et le cinquième au monde.

L'hydroélectricité, considérée comme l'une des sources d'énergie les plus écologiques, est un facteur déterminant dans la croissance économique du Québec. Grâce aux résultats spectaculaires obtenus à partir du développent de ses ressources hydrauliques, le Québec a développé une expertise reconnue dans le monde entier dans les domaines de :

  • la production
  • la transmission
  • la distribution d'électricité.

Le Québec représente un partenaire énergétique important des États-Unis, tant en matière de sécurité des approvisionnements que de fourniture d'énergie propre et renouvelable.

Le Québec a formulé ses orientations dans le domaine de l'énergie dans sa Stratégie énergétique 2006-2015 et dans le Plan stratégique 2009-2013 d'Hydro-Québec, qui font tous deux une place importante à l'exportation d'électricité.

Le Québec souhaite développer son potentiel d'énergie non seulement pour couvrir ses propres besoins, mais également pour exporter cette énergie verte vers ses voisins.

Avec l'augmentation de son offre d'électricité sur le marché du Nord-Est de l'Amérique, le Québec contribue à :

  • améliorer la sécurité énergétique de la région
  • réduire l'utilisation de combustibles fossiles
  • faciliter l'atteinte des objectifs en matière de réduction des gaz à effet de serre.
Retour en haut de la page

Environnement

Le Québec s'est doté :

  • d'une nouvelle cible visant à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 20 % sous le niveau de 1990 d'ici 2020
  • d'un ambitieux Plan d'action sur les changements climatiques (2006-2012) qui visait à réduire ses émissions de (GES) de 6 % sous le niveau de 1990 d'ici 2012
  • d'un système de plafonnement et d'échange de droits d'émissions de ses GES en janvier 2012 dans le cadre de sa participation à la Western Climate Initiative (WCI)
  • d'une redevance sur les carburants et combustibles fossiles.

Le rôle des gouvernements d'États fédérés est primordial et déterminant dans la lutte contre les changements climatiques, particulièrement en Amérique du Nord. En effet, le leadership de certains États américains et de certaines provinces canadiennes a toutes les chances d'inciter les gouvernements fédéraux à relever le défi des changements climatiques.

Conscient que le problème des changements climatiques transcende les frontières et qu'il importe de ne pas agir seul, le Québec participe à plusieurs initiatives régionales regroupant des États fédérés.

Le Québec entretient aussi des relations avec plusieurs États américains afin d’assurer une gestion durable des eaux qu’il partage avec les États-Unis. Ainsi, le Gouvernement du Québec participe activement aux ententes et engagements qu’il a conclus en ce domaine avec une dizaine d’États américains, principalement en ce qui concerne la gestion des eaux du bassin des Grands Lacs et du fleuve St-Laurent ainsi que celle des lacs Champlain et Memphrémagog.

Retour en haut de la page

Identité et culture

L'action culturelle du Québec sur le territoire des États-Unis répond à trois grands objectifs, respectivement d'ordre économique, culturel et relevant de la diplomatie culturelle :

  • développer des marchés pour nos créateurs et nos entreprises culturelles
  • promouvoir les productions québécoises auprès du public américain afin de lui offrir la possibilité de mieux connaître et d'apprécier la vitalité de notre expression
  • positionner favorablement, au moyen de la culture mais au-delà de celle-ci, le Québec, sa modernité et son expertise.

Francophonie américaine

Le Québec souhaite développer des rapports plus étroits avec les composantes de la francophonie américaine et apporter sa contribution au développement de la francophonie dans les Amériques, notamment par la création du Centre de la francophonie des Amériques, projet auquel le ministère des Relations internationales et de la Francophonie est associé. Plusieurs raisons militent en faveur de ce rapprochement, dont le souci de garantir la pérennité du français comme langue des Amériques et la solidarité avec les communautés franco-américaines. Le Québec, en tant que berceau du fait français en Amérique, se doit d'avoir une politique de main tendue à l'égard des francophones des Amériques.

Affaires éducatives

Le Gouvernement du Québec s'intéresse aux affaires éducatives depuis les années 1970. Ses nombreuses actions dans le domaine lui procurent d'excellentes retombées, notamment en termes de rayonnement, et les différents liens tissés avec le milieu permettent de diffuser des connaissances sur la société québécoise et de susciter l'intérêt pour cette dernière.

Les études québécoises et canadiennes sont une voie privilégiée de sensibilisation à la réalité québécoise et à cet égard, le Québec compte sur des partenaires américains de premier plan, dont :

Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie propose également des programmes de bourses et de stages dans le domaine des études québécoises.

Retour en haut de la page

Dernière mise à jour : 2017-09-11 11:19:06