Principaux secteurs de collaboration

Économie

L'Italie fait partie des cinq premiers marchés européens d'importance du Québec et constitue pour les entreprises québécoises une porte d'entrée idéale vers les pays du bassin méditerranéen grâce à sa position géographique stratégique et à ses relations économiques avec ces pays. De plus, compte tenu de l'importante vague de privatisations — notamment au sein du secteur public — et de la demande en matière de technologie, les entreprises québécoises manifestent un intérêt certain pour l'Italie. Quant aux sociétés italiennes, elles voient les entreprises québécoises comme des partenaires stratégiques leur donnant accès aux marchés des Amériques. Les entreprises québécoises peuvent explorer, dans une logique de croissance et de collaboration, les nombreux secteurs d'excellence dans lesquels opèrent les entreprises italiennes.

Les secteurs d'excellence caractérisant de nombreuses petites et moyennes entreprises, ainsi que des zones ou des filières de production, constituent, en Italie comme au Québec, l'architecture économique du pays et s'imposent comme point de force de l'économie. C'est grâce à ces secteurs d'excellence et au réseau de petites et moyennes entreprises que les exportations italiennes ont enregistré une hausse de 12 % en 2011 (après avoir connu une croissance de 15,7 % en 2010), et ce, malgré le contexte international difficile.

Les exportations québécoises vers l'Italie représentent 23 % du total des exportations canadiennes vers la péninsule. Le Québec y exporte principalement :

  • des moteurs et des turbines de puissance;
  • du matériel de transmission pour le secteur aéronautique;
  • des machines pour le commerce et les entreprises de services;
  • des métaux recyclables;
  • du minerai de fer;
  • de la pâte à papier;
  • des instruments de navigation, de mesure et de commande;
  • des instruments médicaux;
  • de la machinerie pour la construction;
  • des semi-conducteurs;
  • des produits pharmaceutiques et des médicaments.

Il s'agit notamment de produits à haute valeur ajoutée, utilisés pour la plupart dans l'industrie italienne, ainsi que des matières premières, dont l'Italie manque, ce qui explique l'importance des métaux, du minerai et de la pâte de bois parmi les principaux produits d'exportation québécois vers l'Italie. En revanche, les importations du Québec en provenance de ce pays en 2011 placent l'Italie au quatrième rang de ses fournisseurs européens, juste après la France.

On compte 44 sociétés italiennes établies au Canada dont le siège social est installé au Québec. À ce titre, les sociétés italiennes constituent le cinquième contingent de sociétés européennes ayant leur siège au Québec (Source : Statistique Canada).

Retour en haut de la page

Culture

La collaboration culturelle occupe une place importante, tant dans le cadre de la Sous commission mixte Québec-Italie qu'à l'extérieur de celui-ci. Avec ses infrastructures et ses évènements culturels de premier plan, l'Italie constitue un important marché pour les artistes, les compagnies et les entreprises culturelles québécoises qui se produisent en Europe. Chaque année, des centaines d'activités permettent aux artistes québécois de promouvoir leur carrière en Italie, et ce, toutes expressions culturelles confondues. Cet important volume constitue autant d'occasions de développement de marché et de commercialisation du produit culturel québécois que de possibilités de rayonnement pour la mise en valeur de l'excellence du Québec en matière de culture. La présence culturelle québécoise s'est élargie et renforcée dans des domaines aussi variés que les arts de la scène, le cinéma, les arts visuels, la muséologie, la musique, les arts du cirque et les arts numériques.

Par ailleurs, depuis 1998, et fruit d'une collaboration soutenue entre des institutions et des diffuseurs d'Italie et du Québec, la Biennale Orizzonte Québec constitue le principal événement d'affaires publiques mettant en valeur dans la péninsule italienne les expressions artistiques et culturelles les plus marquantes du Québec. Cette principale vitrine du Québec en Italie, s'insérant dans le programme de la SCMQI, en sera d'ailleurs à sa huitième édition à l'automne 2012.

Des résultats notoires découlant de la SCMQI se traduisent, par exemple, par l'établissement de relations institutionnelles durables avec de grandes institutions culturelles et de grands festivals italiens des arts de la scène ainsi que par la participation de compagnies québécoises à de nombreux festivals italiens de danse. Parmi les projets soutenus, l'exposition Rome — De ses origines à la capitale d'Italie, présentée en 2011 au Musée de la civilisation de Québec, et l'exposition Les Étrusques — Civilisation de l'Italie ancienne, présentée au Musée d'archéologie et d'histoire de Pointe-à-Callière de Montréal en 2012, constituent des témoins exemplaires du dynamisme des relations Québec-Italie en matière culturelle.

Retour en haut de la page

Éducation

Sur le plan de l'éducation, il existe plus d'une trentaine d'ententes de collaboration entre universités et autres établissements d'éducation supérieure et de recherche qui permet une mobilité étudiante et professorale importante entre l'Italie et le Québec. L'Italie abrite également le Centre interuniversitaire italien d'études québécoises, regroupant neuf universités italiennes, seul centre interuniversitaire d'études québécoises du genre à l'étranger.

Retour en haut de la page

Recherche scientifique et technologique

Dans le domaine de la recherche scientifique et technologique, un soutien financier à des projets de recherche conjoints permet la mobilité des chercheurs prenant part à ces projets qui favorisent grandement le transfert technologique entre les deux partenaires, des retombées économiques et la promotion de l'expertise tant québécoise qu'italienne dans des secteurs ciblés. Les avancées obtenues dans les secteurs de l'aéronautique, des matériaux avancés, des sciences de la vie et de la biotechnologie ont engendré des retombées concrètes telles que la publication d'articles dans des revues spécialisées, la diffusion de reportages scientifiques, l'attribution de mentions et des avancées dans le domaine de l'obtention des brevets.

Retour en haut de la page

Dernière mise à jour : 2017-03-17 15:07:40