Nos actions
12 janv. 2012

Nouveau projet de coopération internationale en Haïti

André Gamache, président, Collaboration Saint-Jean-sur-Richelieu-Haïti; Kathleen Weil, ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles; et Emmanuel Dubourg, député de Viau et adjoint parlementaire au ministre des Finances.

Deux ans après le puissant séisme qui a durement secoué Haïti, le gouvernement du Québec et ses partenaires – Hydro-Québec et Collaboration Saint-Jean-sur-Richelieu-Haïti – ont annoncé aujourd'hui la construction d’une microcentrale électrique de 20 kW permettant d’assurer des services de base à la communauté de Labrousse en Haïti.

Le projet hydroélectrique, d’une valeur de 750 000 $, a pour but d’améliorer les conditions de vie de la population de cette région qui n’est actuellement pas raccordée au réseau électrique d’Électricité d’Haïti (EDH). L’électrification de la zone permettra notamment aux projets en matière de santé, d’éducation et d’agriculture d’atteindre plus facilement leurs objectifs de développement.

Il fait partie d’un chantier plus vaste de développement intégré de la région de Labrousse piloté par FODES-5, le partenaire haïtien du projet, qui interpelle plusieurs organismes québécois de coopération internationale dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et du développement économique, notamment la Fondation Paul Gérin-Lajoie, UPA Développement international, Terre sans Frontières et Collaboration santé internationale.

Interventions du Québec en Haïti

La ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Kathleen Weil a rappelé que depuis 1997, Haïti est le premier pays bénéficiaire du Programme québécois de développement international (PQDI). En outre, au cours des deux dernières années, le gouvernement du Québec a poursuivi et intensifié ses actions en Haïti en finançant 14 nouveaux projets totalisant une enveloppe de plus de 6,6 M$, dont plus du tiers du financement provient du PQDI.

Parmi ces projets financés, citons :

  • la mise sur pied d'un programme de formation et développement de l’agriculture, « Le savoir des gens de la terre », par UPA-Développement internationale à Labrousse.

  • la consolidation du programme materno-infantile du centre de santé de Caracol et l'implantation d'une formation technique au Centre des technologies de l'information, au Cap-Haïtien, par le Carrefour d’entraide et de retrouvailles du Cap-Haïtien (CENTRECH).


La ministre a aussi souligné qu'Haïti est la priorité du gouvernement du Québec en matière de solidarité internationale, depuis bien avant le séisme, et que le projet de Labrousse était un exemple concret des actions que le Québec pose pour contribuer à la reconstruction du pays.

Solidarité internationale - Interventions du Québec en Haïti
Nos actions