Nos actions
26 janv. 2012

Visite du secrétaire d’État à l’enseignement supérieur d’Haïti

Jean-Claude François (4e à partir de la gauche), secrétaire d’État à l’enseignement supérieur d’Haïti, sa délégation et les représentants du consortium d’universités québécoises lors de leur rencontre avec Robert Keating, sous-ministre adjoint au MRI (3e à gauche).

Une délégation haïtienne dirigée par le secrétaire d’État à l’enseignement supérieur, Jean-Claude François, accompagné notamment du recteur de l’université Quisqueya, Jacky Lumarque, était de passage au Québec. Cette visite, du 24 au 27 janvier 2012, fait suite à l’invitation d’un consortium d’universités québécoises composé de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), de l’Université de Montréal, de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et de la TÉLUQ.

Ce groupe travaille avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle en vue de consolider un partenariat portant sur la réforme de l’éducation en Haïti et, plus particulièrement, sur la refonte de l’enseignement supérieur. La visite du secrétaire d’État a également permis de voir dans quelle mesure ces universités québécoises et la Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec (CREPUQ) peuvent offrir un appui institutionnel à la Conférence des présidents et recteurs d’universités d’Haïti, récemment créée et présidée par le recteur de l’université Quisqueya.

Au cours de leur séjour, le secrétaire d’État et sa délégation sont venus à Québec afin de rencontrer le sous-ministre adjoint aux affaires bilatérales du ministère des Relations internationales, Robert Keating. Ils ont aussi eu l’occasion de s’entretenir avec des représentants du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, dont la sous-ministre adjointe à l’enseignement supérieur, Christiane Piché.

Rappelons qu’Haïti est la priorité du gouvernement du Québec en matière de solidarité internationale et que le Québec accorde une importance toute particulière à la reconstruction du pays. Le secteur de l’éducation est d’ailleurs l’un des cinq axes prioritaires d’interventions du gouvernement dirigé par le premier ministre Gary Conille.

Solidarité internationale - Haïti
Nos actions