Nos actions
7 févr. 2012

Le gouvernement du Québec dévoile sa Stratégie Europe

(Voir note 1 au bas de la nouvelle pour la légende de photo)

La ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay, a dévoilé aujourd’hui, en présence des chefs de poste du Québec en Europe, la Stratégie du gouvernement du Québec à l’égard de l’Europe qui identifie les objectifs et les priorités d’action sur le territoire européen d’ici 2015.

« Notre relation avec l’Europe s’est étendue à une multitude de domaines d’échanges et de coopération qui en font aujourd’hui un partenaire incontournable du Québec. À la faveur notamment du projet d’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne, de l’Entente Québec-France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles et du Plan Nord, l’Europe offre de nouvelles perspectives prometteuses dont le Québec doit tirer profit en maximisant la portée de ses actions », a déclaré la ministre Gagnon-Tremblay.

Cinq objectifs prioritaires

La stratégie permettra de concentrer les efforts sur cinq objectifs prioritaires, à savoir :

  • favoriser la prospérité économique du Québec,

  • soutenir la coopération en matière de recherche et d’innovation,

  • favoriser la mobilité des personnes,

  • promouvoir la culture québécoise,

  • accroître la capacité d’action du Québec et le développement d’expertises.


Des mesures économiques, culturelles et politiques

Les 25 mesures contenues au Plan d’action 2012-2015 de la Stratégie visent prioritairement les territoires couverts par le réseau des représentations du Québec en Europe. Ce réseau, de concert avec de nombreux ministères et organismes, est chargé de mettre en œuvre la Stratégie.

Ces mesures visent notamment à :

  • soutenir annuellement au moins 200 entreprises québécoises désirant faire des affaires en Europe, par le biais d’Export Québec et de missions commerciales,

  • resserrer la coopération entre les milieux de la recherche québécois et européens,

  • favoriser la mobilité des personnes, de manière à garantir l’accès à une main-d’œuvre qualifiée pour les entreprises québécoises,

  • accentuer la présence des créateurs et des artistes du Québec auprès des diffuseurs, des réseaux et des grands événements culturels européens,

  • augmenter le nombre de touristes européens au Québec,

  • accroître l’échange d’expertise avec des régions et des pays européens dans les domaines comme les changements climatiques et l’immigration,

  • développer ses relations économiques, politiques et institutionnelles avec la Russie, jonction entre l’Europe et l’Asie, en ouvrant un bureau du Québec à Moscou.


« Deuxième partenaire économique du Québec après les États-Unis et premier marché des créateurs québécois, l’Europe se présente comme un partenaire à privilégier. Le poids économique de l’Europe, ses avancées technologiques, sa proximité géographique et les façons d’y pratiquer les affaires militent en faveur d’un accroissement de nos échanges », a souligné Mme Gagnon-Tremblay.

Stratégie du gouvernement du Québec à l’égard de l’Europe 2012-2015
Plan d’action 2012-2015

Note 1 - Légende de la photographie
De gauche à droite, 1re rangée : Michel Robitaille, délégué général du Québec à Paris; Christos Sirros, délégué général du Québec à Bruxelles; Monique Gagnon-Tremblay, ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie; Charles Villiers, délégué général du Québec à Munich; Marjolaine Ricard, directrice du Bureau du Québec à Barcelone; 2e rangée : Pierre Boulanger, délégué général du Québec à Londres; Serge Vaillancourt, directeur du Bureau du Québec à Berlin; et Amalia Daniela Renosto, déléguée du Québec à Rome.
Nos actions