Nos actions
20 mars 2012

Haïti : Projet d’appui prolongé de deux ans

Troisième à partir de la gauche, le secrétaire général à la Primature du gouvernement haïtien, Uder Antoine, en présence des représentants des trois gouvernements participants et de l’École nationale d’administration publique (ENAP), mandataire du projet.

Le 7 novembre 2007, les gouvernements du Québec, du Canada et de la République d’Haïti signaient un protocole d’entente d’une durée de 5 ans pour la mise en œuvre du Projet d’appui au renforcement de la gestion publique (PARGEP) en Haïti. Une rencontre du comité conjoint vient d’avoir lieu à Port-au-Prince et il a été décidé de prolonger le projet de 2 ans afin de poursuivre les efforts de solidarité à la suite du séisme de 2010.

Soulignons que le PARGEP vise à faciliter le transfert de l’expertise de l’administration publique québécoise vers l’administration haïtienne et contribue ainsi au renforcement de la haute fonction publique en Haïti et à l’amélioration des services publics offerts à la population haïtienne. Grâce au financement de l’Agence canadienne de développement international (ACDI), le PARGEP poursuivra donc ses activités en Haïti au-delà de l’échéance initiale prévue, qui était le 31 décembre 2012.

Participation du Québec

Le gouvernement du Québec est heureux de poursuivre son engagement pour le PARGEP, car le projet illustre bien l’importance qu’il accorde à ses relations avec Haïti, tant au titre des relations bilatérales qu‘en matière de solidarité internationale.

Donald Leblanc, directeur de la solidarité internationale - Haïti et Afrique subsaharienne au ministère des Relations internationales, qui représentait le gouvernement du Québec lors de cet événement, en a aussi profité pour saluer la mémoire de deux employées de Services Québec décédées lors du séisme du 12 janvier 2010, soit mesdames Anne Chabot et Anne Labelle.

Mention spéciale pour le PARGEP

De plus, lors de la journée mondiale de la Protection Civile, le ministre haïtien de l’Intérieur, des Collectivités territoriales et de la Défense

Vincent Vermandèle, coordonnateur du Bureau de l’information d’urgence à Services Québec, et Rhodes Jules Garçon, agente locale de projet du PARGEP.

nationale, Thierry Mayard Paul, a remis une plaque de reconnaissance à deux représentants du PARGEP, Vincent Vermandèle, de Services Québec, et Rhodes Jules Garçon, agente locale de projet, pour l’appui apporté à la Direction de la Protection civile d’Haïti en matière de communications en situation d’urgence.

L’appui au PARGEP, par le biais de l’expertise publique québécoise de Services Québec, a permis de réaliser des avancées notables dans le système national de la gestion des risques et des désastres en Haïti, en collaboration avec d’autres partenaires internationaux. Ce soutien est grandement apprécié par le gouvernement haïtien, qui en a témoigné lors d’une cérémonie de reconnaissance tenue à l’hôtel Montana, à Port-au-Prince.

Projet d’appui au renforcement de la gestion publique (PARGEP)
Nos actions