Nos actions
1 avr. 2013

La Francophonie célébrée à Tokyo et Kobe

Plus de 500 personnes ont assisté à la célébration de la Journée internationale de la Francophonie qui s'est déroulée à l'Institut franco-japonais de Tokyo. L'événement, qui a dû être annulé l’an dernier à cause du séisme survenu au Japon, s’est avéré fort populaire auprès du public japonais. La Délégation générale du Québec à Tokyo avait un kiosque d’information et a fait la promotion, notamment, des canneberges du Québec, un produit naturel très recherché des Japonais.

Aux kiosques du Québec, du Canada, de la Suisse, du Mali et du Cameroun s’ajoutaient une programmation culturelle réunissant des artistes franco-italiens, japonais et africains, et la projection d'un film sur le printemps arabe. Selon les organisateurs, il y a un nouvel engouement pour le français au Japon, du fait que cette langue est parlée dans beaucoup de pays et qu'elle permet la découverte de nombreuses cultures.

Festival de la Francophonie à Kobe

À Kobe, plus de 150 personnes ont participé aux activités du Festival de la Francophonie mettant à l’honneur le Québec et la Suisse. Le délégué général du Québec, Claude-Yves Charron, a fait une présentation sur le thème « Créativité et innovation au Québec ».

De plus, la danseuse et chorégraphe Jocelyne Montpetit, artiste en résidence au Studio du Québec, a présenté un spectacle intitulé Nuit/Nacht/Notte.

L’artiste québécoise, spécialiste de danse butô, connaît bien le Japon. Après sa performance, elle a parlé de son expérience et de ses liens avec de grands artistes japonais, un échange qui a été très apprécié du public. Du côté de la Suisse, l'écrivain Étienne Bariller a présenté son dernier roman, Le piano chinois.

Selon les organisateurs du Festival de la Francophonie à Kobe, la présence du Québec et de la Suisse a permis de mettre en évidence la diversité culturelle de la francophonie. Devant le succès de l'événement, il est fort possible que ce festival revienne sur une base annuelle.
Nos actions