Nos actions
26 mars 2013

Commission des Grands Lacs : le Québec et ses partenaires se mobilisent

Les membres de la délégation québécoise : Eve Joseph, Secrétariat au transport maritime et à la mise en valeur du Saint-Laurent; Eric Marquis, délégué du Québec à Chicago; Louise Lapierre, ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs; et Marc Gagnon, du groupe Fednav.

La réunion semi-annuelle de la Commission des Grands Lacs (CGL) s’est tenue à Washington, les 5 et 6 mars derniers. L’objectif de ce regroupement est de favoriser l’action concertée sur les différents enjeux reliés au bassin des Grands Lacs et du Saint-Laurent.

La CGL est un forum qui réunit huit États du Midwest américain, l’Ontario et le Québec et dont les sujets d’intérêt sont :

  • Gestion de l’eau
  • Espèces aquatiques envahissantes
  • Transport
  • Commerce maritime (évalué à 34 G $ annuellement et plus de 225 000 emplois des deux côtés de la frontières)
  • Énergie
  • Développement durable et changements climatiques

La question des niveaux d’eau des Grands Lacs, présentement à leur plus bas dans les Lacs Huron et Michigan et en forte baisse dans le Lac Supérieur, ainsi que l’avancement de solutions pour lutter contre la carpe asiatique, furent les préoccupations majeures des participants.

Le comité économique de la CGL, dans lequel le Québec est très actif, a également tenu une réunion de travail en marge de la rencontre de Washington.

Les participants ont aussi assisté à des sessions d’information sur les priorités de l’administration Obama quant à la gestion des Grands Lacs, données notamment par le département de l’Agriculture et l’Agence de protection de l’environnement. La représentante démocrate, Louise Slaughter (NY), également coprésidente du Great Lakes Task Force au Congrès, était l’une des conférencières vedettes.

Présence au Capitole

Une rencontre informelle au Capitole a aussi eu lieu en présence de huit membres du congrès, dont le sénateur démocrate Carl Levin (Michigan). Soulignons que ce dernier présentera sous peu, avec son collègue républicain Mark Kirk (Illinois), un important projet de loi, le Great Lakes Ecosystem Protection Act.

La Commission des Grands Lacs constitue pour le Québec un levier précieux pour faire valoir ses intérêts à l’échelle nord-américaine pour tous les enjeux concrets reliés à la gestion de l’eau. Son efficacité s’appuie sur le consensus bipartisan qui prévaut dans le Midwest sur ces questions.

Relations Québec-États-Unis
Commission des Grands Lacs (en anglais)
Nos actions