Nos actions
3 juin 2013

Mission au Cameroun et au Gabon : des retombées de plusieurs millions

Des représentants de huit entreprises et organisations ont été invités à l’audience obtenue auprès du premier ministre du Cameroun. Au cours de celle-ci, le chef de la délégation québécoise, Alain Carrier, a fait la promotion des secteurs d’excellence du Québec, tandis que les autres représentants ont pu mettre en valeur leurs expertises et certains dossiers en cours d’analyse par les autorités gouvernementales du Cameroun.

Des représentants de vingt-deux entreprises québécoises ainsi que du monde institutionnel se sont rendus au Cameroun (Yaoundé, Kribi et Douala) et au Gabon (Libreville) pour participer à une mission commerciale, du 15 au 22 mai 2013, dirigée par Export Québec.

Déjà, des retombées de plusieurs millions de dollars ont été formalisées par la signature d’un contrat par l’un des participants - CIMA+ international – et plusieurs autres entreprises ont fait progresser leur dossier, ce qui laisse présager des retombées encore plus importantes au cours des prochains mois.

« En organisant cette première mission économique au Cameroun, le gouvernement du Québec manifeste clairement son intention d’être partenaire de cette Afrique qui amorce son décollage économique, et ce, dans un esprit de bénéfices mutuels.», a déclaré le ministre Jean-François Lisée lors de la planification de cette mission.

Ouvrir de nouveaux marchés

Les objectifs visés étaient d’accroître les opportunités d’affaires, tout en facilitant le développement de partenariats fructueux avec le Cameroun et le Gabon. Soulignons que ces deux pays d’Afrique se sont dotés de stratégies afin de diversifier leurs économies au cours des prochaines années.

Plusieurs secteurs étaient représentés au sein de cette mission, notamment :

  • l’aérospatiale
  • l’énergie
  • les TIC
  • l’industrie minière
  • la protection de l’environnement
  • le génie-conseil
  • la formation et les services aux entreprises (juridique, etc.)
  • les biens et équipements.

Rencontres de haut niveau

Au programme, plusieurs rencontres d’importance ont eu lieu témoignant de l’ouverture de ces deux pays à favoriser leurs relations avec le Québec. Les représentants québécois ont, entre autres, eu des audiences avec le premier ministre du Cameroun, Philemon Yang, le ministre des Mines, de l'Industrie, et du Développement technologique, Emmanuel Bonde. Au Gabon, ils ont pu s’entretenir notamment avec le ministre de l’Industrie et des Mines, Régis Immongault.

Des résultats tangibles

Au cours de la mission, l’entreprise québécoise de génie-conseil CIMA+ International a donc signé, en partenariat avec le Groupe Lasalle et la firme italienne Techniplan, un contrat de 9,8 M$ pour une étude de faisabilité pour l’aménagement de la route Ouesso-Bangui-N’Djamena et des voies navigables sur le fleuve Congo.

Notons que ce contrat fait suite à un appel d’offres international lancé par la Communauté économique des états de l’Afrique centrale et qui mettait en compétition des firmes européennes, nord-américaines et africaines.

L’étude couvrira les territoires de la République du Congo, de la République démocratique du Congo, de la République centrafricaine et du Tchad sur une durée de 21 mois.

Nos actions