Nos actions
21 août 2013

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie se réunit à Québec

Le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, Jean-François Lisée a échangé avec le nouveau secrétaire général de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, Pascal Terrasse, élu lors de l’Assemblée générale qui s’est tenue à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le 12 juillet dernier (photo MRIFCE).

Le ministre Jean-François Lisée a profité de la 29e session de la section Amérique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) pour s’entretenir avec le nouveau secrétaire général de l’organisation, Pascal Terrasse, qui est également député de l’Ardèche en France.

L'Assemblée nationale du Québec - membre à part entière de l'APF depuis 1975 - est l’hôte de cette rencontre qui réunit, du 19 au 22 août 2013, une soixantaine de délégués et de parlementaires. Ceux-ci proviennent de l’ensemble des provinces canadiennes, en plus du Parlement du Canada, d’Haïti ainsi que des États de la Louisiane et du Maine. L’un des thèmes principaux de la conférence s’articulait autour de l’impact de l’immigration sur l’état et le statut du français.

Paix, démocratie et droits de la personne

Le ministre Lisée a profité de sa rencontre avec le secrétaire général M. Terrasse pour souligner que la Francophonie représente une composante majeure des relations internationales du Québec.

De plus, le Québec accorde une valeur essentielle à l'affirmation des principes démocratiques et à leur reconnaissance au sein de la Francophonie. Ces principes sont liés à l'affirmation des valeurs démocratiques, la consolidation de l'État de droit, la tenue d'élections libres et transparentes et la promotion des droits de la personne. Le ministre Lisée a d’ailleurs mentionné l’importance particulière du respect des droits des femmes dans l’espace francophone.

Il faut également souligner la portée grandissante des réseaux institutionnels de la Francophonie en matière de démocratie, de justice et d’État de droit. En exemple, les institutions québécoises - dont le Directeur général des élections et la Sûreté du Québec - qui poursuivent leurs actions de partage d’expertise auprès de leurs homologues des pays du Sud, principalement africains.

Assemblée parlementaire de la Francophonie

L'APF a été fondée en 1967 sous le nom d'Association internationale des parlementaires de langue française (AIPLF). Elle se compose aujourd’hui de 79 sections regroupées en quatre régions : Afrique, Asie-Pacifique, Amérique et Europe.

En plus de contribuer au rayonnement de la langue française et à la connaissance réciproque des cultures d'expression française, l'APF travaille activement à la promotion de la démocratie, de l'État de droit et des droits de la personne. La coopération interparlementaire constitue aussi l'un de ses champs d'action privilégiés.

Paix, démocratie et droits de la personne
Assemblée parlementaire de la Francophonie

Nos actions