Nos actions
1 nov. 2014

Investir dans l’électrification, c’est investir dans le Québec

La première ministre Pauline Marois a dévoilé aujourd’hui la Stratégie d’électrification des transports, qui comporte des investissements totaux de 515M$ d’ici 2017

Cette stratégie se veut le fer de lance des quatre initiatives stratégiques de la Politique économique, Priorité emploi, lancée le 7 octobre par la première ministre.

« L'objectif est de faire du Québec un leader mondial des transports électriques. Avec ce projet emballant, nous pouvons nous enrichir tout en réduisant nos émissions de gaz à effet de serre afin d’atteindre nos cibles ambitieuses pour 2020. Plus encore, il nous rapproche de l’indépendance énergétique », a déclaré Pauline Marois.

Quatre grands objectifs :

• Accorder rapidement une plus grande place aux transports électriques en vue de faire du Québec un leader mondial dans le domaine

• Tirer parti du savoir-faire électrique du Québec

• Bâtir l’avenir autour d’une filière industrielle forte et performante

• Faire de l’État québécois un modèle à suivre

Principales mesures à portée internationale :

• 35M$ pour la création de l'Institut du transport électrique, un institut de haute technologie de calibre mondial. Le gouvernement mise sur le génie québécois pour innover et faire du Québec un lieu privilégié de la R-D en électrification des transports.

• Investissement de 50 millions de dollars pour attirer au Québec des joueurs aguerris dans le domaine du transport électrique et des systèmes connexes, notamment un assembleur de calibre mondial.

• Encourager les équipes de chercheurs des universités québécoises et des centres spécialisés à participer aux travaux de recherche et à établir des maillages avec les chercheurs et industriels étrangers.

• L’Institut du transport électrique diffusera les résultats de la recherche et du développement et fera rayonner le savoir-faire québécois afin d’attirer des chercheurs de renommée mondiale au Québec et d’obtenir des mandats nationaux et internationaux.

• La Stratégie d’électrification des transports prévoit aussi des mesures pour aider directement les entreprises à exporter et pour promouvoir l’expertise québécoise sur la scène internationale.

• Les représentations à l’étranger, comme la diplomatie, seront mises au service de l’économie québécoise, et plus spécifiquement du développement de nouveaux marchés liés à l’électrification des transports.



Nos actions