Nos actions
12 déc. 2013

Pauline Marois en mission en Europe

La première ministre profitera de son passage en Europe pour présenter la nouvelle Politique économique, Priorité emploi.

La première ministre Pauline Marois effectuera une mission en Europe du 13 au 17 décembre qui la mènera à Paris, Monaco et Bruxelles

Cette mission survient dans la foulée d'annonces majeures sur le plan économique qui laissent entrevoir de nouvelles perspectives d'échanges avec les partenaires européens du Québec.

« Cette mission permettra notamment de présenter la nouvelle Politique économique Priorité Emploi aux autorités françaises. Nous souhaitons en particulier établir une collaboration fructueuse avec la France dans le domaine de l'électrification des transports, une filière d'avenir pour laquelle le Québec dispose de maints atouts », a déclaré la première ministre.

À Paris, Pauline Marois s'entretiendra avec le président de la République française, François Hollande, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et le ministre de l'Économie et des Finances, Pierre Moscovici.

Elle profitera également de son passage dans la capitale pour rencontrer le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf.

À Monaco, la première ministre s'entretiendra avec le ministre des Affaires étrangères de la France, Laurent Fabius, et prendra la parole à l'occasion de la World Policy Conference, un forum annuel portant sur les enjeux de gouvernance mondiale qui réunira des centaines de personnalités étrangères.

Par la suite, la première ministre se rendra à Bruxelles où elle prononcera un important discours devant des milieux d'affaires belges et européens afin de faire valoir le Québec comme partenaire d'affaires.

Mme Marois participera également à des rencontres de travail, accompagnée du ministre Jean-François Lisée.

« Un nouveau contexte économique transatlantique se profile à la faveur des récents développements en lien avec le projet d'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne. Il nous faut dès maintenant positionner le Québec, son expertise et ses entreprises auprès des décideurs politiques et économiques européens », a conclu la première ministre.

Politique économique, priorité emploi



Nos actions