Nos actions
7 févr. 2014

Meilleures conditions pour les infirmières françaises

Signée en 2008 entre les gouvernements français et québécois, l'Entente Québec-France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles a pour but d'encourager la mobilité pour les professions et métiers réglementés en France et au Québec.

Les infirmières françaises exerçant au Québec bénéficieront de meilleures conditions de travail alors que le diplôme d'État d'infirmier délivré avant 2012 par la France sera reconnu au même titre que le baccalauréat québécois.

Le diplôme français servira à la classification des infirmières cliniciennes à l'emploi des établissements du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

C’est ce qu’ont annoncé hier le ministre Jean-François Lisée, la ministre française déléguée, chargée des Français de l'étranger, Mme Hélène Conway-Mouret, et la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, Mme Diane De Courcy.

« Pour nous assurer que le Québec demeure une société prospère, nous avons notamment comme défi d'optimiser notre capacité à attirer et à accueillir des talents du monde entier. L'Entente Québec-France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles constitue un formidable levier pour relever ce défi. Je me réjouis aujourd'hui de cette nouvelle classification qui favorisera l'afflux de talents dans un domaine, la santé, où les besoins sont importants », a indiqué le ministre Jean-François Lisée.

« J'ai beaucoup de plaisir à me joindre à Jean-François Lisée et Diane De Courcy pour annoncer cette nouvelle classification qui améliorera la qualité de vie de mes compatriotes infirmières au Québec », a déclaré Hélène Conway-Mouret.

Cette clarification concerne une grande majorité des 640 infirmières françaises qui exercent au Québec.

L’entente

Signée en 2008 entre les gouvernements français et québécois, L'Entente Québec-France a pour but d'encourager la mobilité pour les professions et métiers réglementés en France et au Québec. Elle concerne aujourd'hui 70 accords portant sur 63 professions, métiers et fonctions, selon la nomenclature française, et 81 professions, selon la nomenclature québécoise.

Entente France-Québec sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles



Nos actions