Nos actions
10 févr. 2014

Le Cirque du Soleil s’attire les éloges à Munich avec son spectacle KOOZA

Le nom « KOOZA » rappelle le mot Sanskrit « Koza », qui signifie boîte, caisse ou trésor.

Environ 2500 invités ont été charmés par la première allemande du spectacle KOOZA, du Cirque du Soleil. Présenté le 31 janvier, à Munich, le spectacle a également été encensé par la critique.

Parmi les invités, figurait M. Michel Côté, délégué général du Québec pour l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse.

Pour l’occasion le Grand Chapiteau avait été installé sur l’esplanade Theresienwiese.

KOOZA raconte l’histoire d’un solitaire mélancolique et innocent qui essaye de trouver sa place dans le monde. Le programme est un véritable retour aux sources pour le Cirque du Soleil et combine deux traditions du cirque : la performance acrobatique et les arts clownesques.

« KOOZA parle de relations humaines dans un monde dual de bonté et de méchanceté », explique le réalisateur David Shiner.

Durant son voyage, l’innocent rencontre divers personnages étrange comme le Roi, le « Trickster », le Pickpocket, le touriste tonitruant et son chien malfaisant.

Entre force et fragilité, rire et sourire, tumulte et harmonie, KOOZA explore les thèmes de la peur, de l’identité, de la reconnaissance et du pouvoir.

Les médias bavarois se sont montrés élogieux à l’endroit du spectacle que l’on peut voir jusqu’au 2 mars. « Le Cirque du Soleil démontre à nouveau que le fabuleux et la poésie se marient merveilleusement bien. Cet art du cirque intègre plusieurs types de divertissement actuels », écrit le quotidien Münchener Abendblatt.

Focus-Online rapporte que le public retient son souffle à chaque acrobatie, les artistes volant littéralement dans les airs par moment.

Cirque du Soleil-Spectacle de tournée Kooza
Délégation générale du Québec à Munich






Nos actions