Nos actions
11 août 2014

Accord économique et commercial global: de grands bénéfices pour le Québec

Le ministère se réjouit de l'accord intervenu entre les chefs négociateurs concernant le texte complet de l'Accord économique et commercial global (AÉCG) entre le Canada et l'Union européenne.

Soulignons que le ministère a été consulté et a collaboré activement avec le ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Exportation durant les négociations de l’Accord, notamment en matière de reconnaissance des qualifications professionnelles.

Retombées économiques

Rappelons que l'AÉCG pourrait générer des retombées économiques de plus de 2,2 milliards de dollars par année au Québec et créer au-delà de 16 000 emplois.

Le Canada aura donc ainsi un accord de libre-échange avec les deux plus grands ensembles économiques de la planète, soit l'Union européenne et les États-Unis.

Son accord avec l’Union européenne étant par ailleurs beaucoup plus large que celui qui a été signé en 1997 entre cette dernière et le Mexique.

L’AÉCG permettra également au Québec de renforcer ses relations avec l’Union européenne et ses États membres, en particulier en ce qui concerne la recherche et l’innovation, la promotion de la culture québécoise et la capacité d’action du Québec à l’étranger.

Prochaines étapes

L’Union européenne et le Canada pourront maintenant procéder à la révision juridique des textes de l’Accord et à leur traduction dans les 23 langues officielles.

À la suite de la signature de l’Accord, le processus de mise en œuvre sera lancé au sein de l’Union européenne et au Canada.

Au Québec, l’AÉCG sera dans un premier temps déposé à l’Assemblée nationale pour approbation.

Par la suite, le gouvernement du Québec adoptera un décret pour se déclarer lié par l’Accord.


Nos actions