Nos actions
4 nov. 2014

François Hollande reçoit l’insigne de grand officier de l’Ordre national du Québec

Le président François Hollande en compagnie du premier ministre Couillard et, à sa droite, du Président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon et de la ministre, Christine St-Pierre. Photo: Philippe Hébert. Chargement de l'image. SVP soyez patient.

Le président François Hollande en compagnie du premier ministre Couillard et, à sa droite, du Président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon et de la ministre, Christine St-Pierre. Photo: Philippe Hébert.

Le président François Hollande en compagnie du premier ministre Couillard et, à sa droite, du Président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon et de la ministre, Christine St-Pierre. Photo: Philippe Hébert.

Le président François Hollande en compagnie du premier ministre Couillard et, à sa droite, du Président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon et de la ministre, Christine St-Pierre. Photo: Philippe Hébert.

Le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, a remis, le 3 novembre, l’insigne de grand officier de l’Ordre national du Québec à M. François Hollande, président de la République française, lors d’une cérémonie à laquelle assistaient plusieurs personnalités québécoises et françaises, réunies dans le cadre de la visite présidentielle.

Depuis sa création, l’Ordre national a admis plusieurs personnalités politiques françaises et autres figures marquantes de la Francophonie. C’est cependant la première fois qu’un président en exercice y est nommé. « Vous avez contribué à l’approfondissement des relations entre la France et le Québec. Vos récentes réalisations sont porteuses d’avenir et généreront d’intéressantes retombées pour nos sociétés. C’est un honneur sans précédent pour nous de vous accueillir au plus haut rang de l’Ordre national », a déclaré le premier ministre au président de la République française, lors de la cérémonie.

Biographie

François Hollande a adhéré, en 1979, au Parti socialiste (PS), dont il a été le premier secrétaire de 1997 à 2008. À l’âge de 27 ans, il s’est lancé en « politique active ». Maire de Tulle (de 2001 à 2008), il a été député de la Corrèze (de 1988 à 1993, puis de 1997 à 2012) et président du Conseil général de la Corrèze (de 2008 à 2012). En 2012, toujours sous la bannière PS, il a pris les rênes de son pays comme 24e président de la France et 7e président de la Ve République. Cet ancien élève de l'École nationale d'administration (ENA), diplômé de la fameuse promotion Voltaire en 1980, a été maître de conférences et professeur d’économie à l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris

Alain Fuchs, un grand scientifique

Le premier ministre du Québec a également remis l’insigne d’officier de l’Ordre national du Québec à M. Alain Fuchs, président-directeur général du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de France, lors d’une cérémonie tenue dans le cadre de la visite du président de la République française, M. François Hollande.

M. Fuchs a donné une impulsion remarquable à la recherche scientifique, notamment en créant trois unités de recherche mixtes internationales en collaboration avec des universités québécoises, dans le domaine des études arctiques à l’Université Laval, des mathématiques à l’Université de Montréal, et des nanotechnologies à l’Université de Sherbrooke.

« En favorisant la collaboration entre le CNRS et nos universités dans des domaines scientifiques de pointe, vous contribuez à enrichir les liens entre nos sociétés et à promouvoir nos chercheuses et chercheurs. C’est un honneur pour nous de vous accueillir dans l’Ordre national », a déclaré le premier ministre à M. Fuchs, lors de la cérémonie.

Biographie

Alain Fuchs affiche un remarquable parcours comme professeur de chimie à l'Université Paris-Sud, où il a fondé et dirigé deux laboratoires. Depuis 2010, cet ex-directeur de Chimie ParisTech, l’une des meilleures écoles d'ingénieurs chimistes de France, préside aux destinées du Centre national de recherche scientifique (CNRS) au sein duquel il a fait une partie de sa carrière.

Cet organisme public français est le premier producteur mondial de publications scientifiques avec plus de 1100 laboratoires qu’il soutient et qui sont pour la plupart des unités dites « mixtes ». M. Fuchs a su engager le CNRS avec succès dans un important virage à l’étranger, triplant le nombre d’unités mixtes internationales (UMI). Grâce à son action, trois UMI ont été créées de toutes pièces au Québec, respectivement dans trois universités, avec un domaine spécifique pour chacune : études arctiques à l’Université Laval, mathématiques à l’Université de Montréal et nanotechnologies à l’Université de Sherbrooke

À propos de l’Ordre national du Québec

Fondé en 1984, l’Ordre national du Québec est la plus prestigieuse reconnaissance décernée par l’État québécois.

Les membres de l’Ordre sont des personnalités éminentes qui ont contribué à l’édification d’une société québécoise créative, innovante et solidaire. L’Ordre compte 907 membres, dont 854 personnalités québécoises et 53 étrangères, nommées au grade de grand officier, d’officier ou de chevalier.

Ordre national du Québec

Références dans notre site :
Relations politiques Québec-France
Secteurs de collaboration

Ailleurs dans le web :
Le président de la République française reçoit l'insigne de grand officier de l'Ordre national du Québec (Espace international)
Présidence de la République française

Suivez la visite officielle du président Hollande sur Facebook et Twitter


Nos actions