Nos actions
27 nov. 2014

XVe Sommet de la Francophonie - Le premier ministre à Dakar pour une Francophonie moderne, dynamique et économique

«L'espace francophone dispose d'un potentiel économique très prometteur pour le Québec : une langue partagée, un marché et une démographie en pleine croissance, des richesses naturelles considérables, des capacités de recherche et de formation, des réseaux de travail et de solidarité, des modèles diversifiés de partenariat.»

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, accompagné de la ministre Christine St-Pierre, participera au XVe Sommet de la Francophonie qui aura lieu les 29 et 30 novembre 2014 à Dakar, au Sénégal.

Cette mission permettra au premier ministre notamment de participer à la mise en place d'un nouvel espace économique francophone à l'aube de la tenue du premier Forum économique de la Francophonie, auquel participeront une vingtaine d'entreprises québécoises, le 1er et 2 décembre, en marge du Sommet.

Le Sommet de Dakar, qui se déroulera sous le thème « Femmes et jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement », représentera un moment fort des relations internationales du Québec, qui prendra part directement à la prise de décisions sur des enjeux à portée globale. En particulier en ce qui concerne le développement économique durable ainsi que la promotion de la langue française, de la diversité des expressions culturelles, des droits de la personne, de l'égalité des genres et de la démocratie.

« Nous ouvrirons à Dakar un nouveau chantier de coopération, celui de la prospérité au sein de l'espace francophone. Notre gouvernement entend faire de ce Sommet un tremplin pour l'essor d'une Francophonie dynamique, moderne et économique. On ne saurait concevoir celle-ci sans reconnaître le rôle essentiel et la contribution des femmes et des jeunes entrepreneurs, chercheurs et créateurs francophones des cinq continents », a souligné M. Couillard.

Élection d'un nouveau Secrétaire général

Le Sommet de Dakar revêt également une forte portée symbolique, puisque les chefs d'État et de gouvernement auront à élire le successeur du Secrétaire général de l'OIF, Abdou Diouf, en poste depuis 2002, qui en sera à son dernier Sommet.

Conjointement avec les gouvernements du Canada et du Nouveau-Brunswick, le gouvernement du Québec a déposé officiellement la candidature de Michaëlle Jean, qui propose une vision répondant parfaitement aux priorités du Québec et des autres membres de la Francophonie quant à la nécessité de renforcer encore davantage leur solidarité, leurs échanges et leur coopération en matière de développement économique et de promotion de la langue française, de l'égalité femme-homme, de la paix et de la démocratie.

« La Francophonie se situe présentement à un carrefour, et la candidature de Mme Jean correspond tout à fait au renouveau que le Québec souhaite insuffler à son évolution», a déclaré M. Couillard.

Références dans notre site :
XVe Sommet de la Francophonie
Francophonie

Ailleurs dans le web :
XVe Sommet de la Francophonie
Organisation internationale de la Francophonie (OIF)

Suivez les activités du Sommet de la Francophonie sur Facebook et Twitter


Nos actions