Nos actions
19 déc. 2014

Le Québec favorise l’engagement des femmes en Francophonie

Chargement de l'image. SVP soyez patient.







Le 27 novembre à Dakar, au Sénégal, la ministre Christine St-Pierre a participé à une table ronde d’envergure portant sur les enjeux de condition féminine en Francophonie.

L’activité, organisée par le gouvernement du Québec et le Bureau régional de l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des droits de l’homme à Dakar (HCDH-BRAO) s’intitulait «Femmes francophones : actrices de développement» et examinait comment favoriser la contribution politique, économique et sociale des femmes à l’avenir de la Francophonie.

Cette table ronde, qui se déroulait en prélude du XVe Sommet de la Francophonie, était animée par Mme Ndioro Ndiaye, présidente de l’Alliance pour la migration, le leadership et le développement et coordonnatrice du Réseau francophone pour l'égalité femme-homme.

Quelque 60 participants et participantes de pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale, ont participé à cet événement. Parmi les panélistes relevons, la représentante personnelle du président du Sénégal auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Mme Penda Mbow, le représentant du HCDH-BRAO, M. Andréa Ori, la députée à l’Assemblée nationale du Sénégal, Mme Elène Tine ainsi que la présidente du Réseau national des femmes rurales du Sénégal, Mme Tinè Ndoye.



Notons que le Québec a participé à plusieurs autres activités liées à la condition des femmes en amont du XVe Sommet de la Francophonie, notamment à l’Assemblée constitutive du Réseau francophone pour l’égalité femme-homme, au 2e Forum mondial des femmes francophones à Kinshasa en République démocratique du Congo ainsi qu’au Colloque international femmes et jeunes forces montantes à Dakar.

Une priorité québécoise

Lors du Sommet de la Francophonie, le Québec s’est concentré sur trois enjeux principaux qui correspondent aussi à ses priorités en sol québécois: la lutte à la violence faite aux femmes; l’autonomisation économique et l’accès aux lieux de pouvoir.

À la veille du 20e anniversaire de la déclaration de Beijing, les enjeux liés à l’égalité femme-homme constituent plus que jamais une priorité pour le Québec.

Pour connaître les principales conclusions et recommandations qui ont émergé de ces discussions, consultez le rapport de l’évènement.

Allocution de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, madame Christine St-Pierre

Références dans notre site :
XVe Sommet de la Francophonie

Ailleurs dans le web :
Déclaration de Beijing
XVe Sommet de la Francophonie
Organisation internationale de la Francophonie (OIF)

Suivez nos activités sur Facebook et Twitter
Nos actions