Nos actions
11 déc. 2009

Mission Russie : des retombées pour les entreprises québécoises

Jean Charest en compagnie du vice-premier ministre de la Russie, Viktor Zubkov, le 8 décembre.

Le premier ministre Jean Charest et le ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Pierre Arcand, se réjouissent des retombées de leur mission en Russie. Tous deux dressent un bilan positif des rencontres économiques, politiques et institutionnelles qu'ils ont effectuées à Moscou et à Saint-Pétersbourg, du 7 au 11 décembre.

Économie

Sur le plan économique, cette mission aura permis à des entreprises québécoises, notamment MacDonald, Dettwiler & Associates, Limited (MDA) et Advantech AMT de signer des ententes de principe avec des partenaires russes pour une valeur totale de plus de 150 M$. Elle aura également permis d'ouvrir des portes à d'autres entreprises québécoises qui se trouvent maintenant en bonne position pour décrocher des contrats en Russie. C'est notamment le cas de Rosemex qui présentera sous peu des projets d'efficacité énergétique à la Ville de Moscou.

« Cette mission aura été l'occasion de faire la promotion des entreprises et du savoir-faire québécois. Malgré les défis qu'elle représente, la Russie constitue un marché prioritaire pour le gouvernement du Québec. Étant en pleine émergence économique, ce pays a des besoins importants pour moderniser son économie et ses infrastructures. Dans ce contexte, le Québec et la Russie tireraient profit de travailler ensemble. D'ailleurs, un premier pas important a été réalisé en ce sens avec la signature, avec le maire de Moscou, Iouri Loujkov, d'une entente de coopération conjointe. Nous voulons ainsi jeter les bases d'une relation à long terme entre la Russie et le Québec », a souligné le premier ministre.

Rencontres politiques

La mission aura aussi été l'occasion pour le premier ministre et le ministre Arcand de rencontrer plusieurs ministres fédéraux russes. D'abord, le premier vice-premier ministre de Russie, Viktor Zubkov, la ministre du Développement économique, Elvira Nabioullina, et le ministre du Développement régional, Viktor Basarguine. Lors de son passage à Saint-Pétersbourg, la délégation québécoise, avec le premier ministre à sa tête, a rencontré le vice-gouverneur de Saint-Pétersbourg, Alexander Vakhmistrov, et le gouverneur de la région de Léningrad, Valery Serdyukov. Ces rencontres ont permis à la délégation québécoise d'envoyer un signal clair aux autorités russes de la volonté du Québec de tisser des liens durables en matière d'économie avec la Fédération de Russie.

En cours de mission, le premier ministre et le ministre Arcand ont assisté à une représentation du spectacle Varekai du Cirque du Soleil, qui connaît un immense succès à Moscou. Selon le ministre Arcand, « cette réussite est le symbole de la capacité des Québécois à rayonner sur la scène internationale, tant sur le plan culturel que sur le plan institutionnel et économique ».

Développement nordique

Comme le Québec et la Russie ont en commun le développement d'un vaste territoire nordique, le premier ministre a profité de son passage en Russie pour présenter le Plan Nord québécois. Il s'est entretenu, à cet effet, avec les institutions et entreprises russes dans le cadre d'un séminaire. Il a également prononcé un discours au prestigieux Institut des Mines de Saint-Pétersbourg, la plus vieille université technique de Russie. Ainsi, le premier ministre a pu exposer les défis communs auxquels le Québec et la Russie font face quant au développement minier et nordique.

Le premier ministre a aussi visité le Centre Moscou-Québec à l'Université d'Etat des Sciences humaines de Russie. Depuis sa fondation il y a 10 ans, le Centre a permis à 300 étudiants de faire un échange universitaire entre le Québec et la Russie.
Nos actions