Nos actions
15 déc. 2009

Le Québec renforce sa présence en Italie

La ministre St-Pierre à Rome. Photo : Giampiero Ortenzi

Les nouveaux locaux de la Délégation du Québec à Rome ont été inaugurés le 14 décembre par la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre.

La Délégation du Québec a maintenant pignon sur rue tout près de la présidence de la République italienne, au 16 Via delle Quattro Fontane. L’inauguration s’est déroulée sous le thème « Il Québec sprizza energia ! » (L’énergie jaillit du Québec!), non seulement pour rappeler que le nouveau siège de la Délégation du Québec est à proximité des célèbres quatre fontaines, mais aussi tel un clin d’œil à l’un des grands fleurons du Québec: l’énergie hydro-électrique, propre et renouvelable.

La relocalisation de la Délégation du Québec marque l’aboutissement du processus de rehaussement, au statut de délégation, de l’Agence culturelle du Québec en Italie, processus décidé en 2006 en vertu de la politique internationale du Québec. Cette politique prévoyait en outre l’ouverture d’une antenne économique à Milan, mise sur pied en 2007. Enfin, en 2008, le Conseil des ministres procédait à la nomination de Mme Amalia Daniela Renosto, jusqu’alors directrice de l’Agence, à titre de déléguée du Québec en Italie.

« L’Italie figure au tableau des pays prioritaires de notre Politique internationale. Voilà pourquoi nous avons rehaussé le statut de notre représentation à Rome et avons ouvert une antenne économique à Milan. Je souhaite que cet élan multiplie nos échanges et consolide nos partenariats » a déclaré la ministre St-Pierre.

Accord Québec-Lombardie

Le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec et la Région de Lombardie annonçaient plut tôt en journée la mise en place d'un programme d’accord industriel et technologique (PAIT) dont l'objectif est de soutenir les entreprises québécoises et lombardes dans leur recherche de partenaires potentiels et de faciliter les transferts de technologie de part et d'autres, avec ou sans l'appui d'un centre de recherche et développement. La mise en place de ce programme fait suite à la signature, le 14 mai 2009, par le premier ministre Jean Charest et le président de la Région de Lombardie, Roberto Formigoni, d’une déclaration commune visant à renforcer la coopération bilatérale en matière de recherche, science et technologie ainsi que d'accords industriels.

« La volonté du gouvernement du Québec d’intensifier ses relations avec l’Italie et de mieux tenir compte de son importance économique ainsi que de sa position centrale en Méditerranée a motivé le rehaussement du statut de notre représentation » a déclaré le ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Pierre Arcand.

Rappelons que la présence institutionnelle du Québec en Italie remonte à 1965, soit deux ans avant même la création du ministère des Relations internationales du Québec, ce qui démontre l’importance, hier comme aujourd’hui, de l’Italie pour le Québec. L’Italie compte parmi les principaux marchés du Québec en Europe et à l’étranger et constitue pour les entreprises québécoises une importante fenêtre vers d’autres pays membres de l’Union européenne et certains pays du pourtour méditerranéen.

Délégation du Québec à Rome
Politique internationale du Québec
Nos actions