Nos actions
1 avr. 2010

Renforcement et diversification de l'économie : la Suède et la Norvège dans la mire

Le ministre Pierre Arcand.

Le ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Pierre Arcand, se rendra en Suède et en Norvège du 6 au 9 avril prochain. Il sera accompagné du président et chef de la direction d'Investissement Québec, Jacques Daoust. Cette mission de prospection permettra de rechercher de nouvelles possibilités d'affaires dans les pays nordiques.

Le ministre Arcand aura plusieurs rencontres de nature politique et économique, notamment avec le secrétaire d'État aux Affaires étrangères de la Norvège et le secrétaire d'État auprès de la ministre du Commerce international de la Suède. Au cours de ces entretiens, le ministre discutera des occasions d'investissements qui s'offrent aux entreprises québécoises et fera la promotion de l'Accord de partenariat économique Canada–Union européenne. Par ailleurs, MM. Arcand et Daoust s'entretiendront avec des dirigeants d'entreprises des secteurs de la pharmaceutique et des technologies de l'information afin de faire valoir les avantages concurrentiels du Québec.

Les pays nordiques tels que la Suède, le Danemark et la Finlande se classent parmi les dix pays les plus compétitifs au monde selon le Rapport sur la compétitivité mondiale 2009-2010 du World Economic Forum. La Suède, qui se classe au 4e rang mondial en matière de compétitivité, domine les pays nordiques en ce qui a trait aux investissements au Québec. En 2008, la Suède se situait au 7e rang des pays de l'Union européenne pour son nombre de projets d'implantation à l'étranger.

Ces données illustrent le fort potentiel pour la venue de nouvelles entreprises et pour des réinvestissements de filiales installées au Québec. De grandes entreprises scandinaves sont déjà implantées au Québec dont Novabus, Electrolux, Ericsson, Camfil Farr et SCA Produits d'hygiène. Parmi les investissements récents, rappelons celui de l'entreprise norvégienne de jeux vidéo Funcom, qui annonçait en septembre dernier son implantation au Québec, après plus de trois ans d'efforts de prospection auprès de l'entreprise par Investissement Québec. Ce studio prévoit embaucher de 100 à 150 personnes au cours des trois prochaines années.

Notons que les pays nordiques font partie du territoire couvert par la Délégation générale du Québec à Londres.

Délégation générale du Québec à Londres
Investissement Québec
Nos actions