Nos actions
7 mai 2010

Cap sur la Corée du Sud et la Chine

Le ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Pierre Arcand, amorcera le 9 mai une mission économique qui le conduira en Corée du Sud et en Chine, deux pays sur lesquels le Québec mise pour renforcer et diversifier son économie.

Corée du Sud

Le premier volet de la mission a pour but d'accroître les liens du Québec avec la République de Corée, l'une des économies les plus dynamiques d'Asie (13e rang mondial). Le ministre Arcand y tiendra plusieurs rencontres politiques et économiques de haut niveau, notamment avec le premier vice-ministre des Affaires étrangères et du Commerce, le président du Daesung Group Korea ainsi que le recteur de l'Université Hankuk des études étrangères. Le ministre prononcera également une allocution devant la Chambre de commerce du Canada en Corée. Il s'agit de la première mission d'un élu québécois en République de Corée depuis 1997.

« La proximité de la Chine et du Japon font que la Corée du Sud est un joueur clé pour l'ensemble de la région. L'Asie de l'Est est un grand système économique intégré au sein duquel la République de Corée est une courroie importante. Beaucoup de possibilités s'offrent au Québec, particulièrement dans les domaines du commerce, de la coopération universitaire, de la culture et de l'investissement », a déclaré le ministre.

Chine

Le ministre se rendra ensuite en Chine, notamment pour prendre part à l'ouverture officielle de l'Espace Montréal à l'Exposition universelle de Shanghai. « Montréal fera partie de la zone des meilleures pratiques urbaines. C'est une vitrine exceptionnelle qui nous permettra de faire valoir la créativité et le savoir-faire québécois en matière de développement durable et de technologies vertes », a soutenu le ministre Arcand.

Lors de son passage à Shanghai, le ministre prononcera une allocution devant la Chambre de commerce canadienne à Shanghai et prendra part à un Forum sur les sciences de la vie organisé par Montréal InVivo auquel participeront une trentaine de représentants chinois et québécois issus du monde des affaires, du milieu de la recherche et d'organismes gouvernementaux. Une rencontre est également prévue avec le maire de Shanghai, Han Zeng.

Depuis 2008, la Chine est le deuxième partenaire commercial du Québec derrière les États-Unis. En 10 ans, les exportations du Québec en Chine sont passées de 328 millions à 1,127 milliards de dollars.
Nos actions