Nos actions
12 août 2010

Nomination d’une nouvelle ministre des Relations internationales

Monique Gagnon-Tremblay, ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie

À l’occasion du récent remaniement ministériel qui a eu lieu hier à l’Assemblée nationale, le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, a procédé à la nomination de Mme Monique Gagnon-Tremblay, députée de Saint-François, à titre de ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie. Cette dernière conservera le titre de ministre responsable de la région de l’Estrie.

Il s’agit pour Mme Gagnon-Tremblay d’un retour à un portefeuille dont elle a assumé la responsabilité pendant plus de cinq ans, du 29 avril 2003 au 18 décembre 2008. Pour sa part, M. Pierre Arcand a accepté le mandat de ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs.

Monique Gagnon-Tremblay

Le parcours professionnel de Mme Monique Gagnon-Tremblay est marqué du sceau du service public. Celle-ci a été titulaire tout au long de sa carrière de plusieurs postes déterminants :

    • Elle a été la première femme à occuper les fonctions de ministre des Finances et présidente du Conseil du trésor.

    • Le 5 mai 2006, elle signe une seconde entente historique avec le gouvernement fédéral – la première ayant été conclue alors qu'elle était ministre des Communautés culturelles et de l'Immigration (Accord McDougall – Gagnon-Tremblay). Cette entente-ci concerne la place du Québec à l'UNESCO et s’inscrit dans les efforts soutenus menés par la ministre pour l’adoption et l’entrée en vigueur de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles à l’UNESCO.

    • Dans les semaines suivant la signature de l’entente du 5 mai 2006, elle dépose l’actuelle Politique internationale du Québec La force de l'action concertée, qui demeure la pierre angulaire de l’action du ministère pour les prochaines années.

    • Le 17 octobre 2008, elle signe une entente sans précédent en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles entre le Québec et la France. Cette entente a été conclue à l’occasion du XIIe Sommet de la Francophonie, qui a eu lieu à Québec.

    • Le dernier mandat de Mme Gagnon-Tremblay à titre de présidente du Conseil du trésor, a été marqué notamment par la conclusion d’une entente historique avec le Front commun dans le cadre des négociations visant le renouvellement des conventions collectives des employés du secteur public.

Pierre Arcand

Parmi les dossiers prioritaires portés par M. Arcand on peut notamment mentionner :

    • Le dévoilement le 14 janvier 2010 de la Stratégie du gouvernement du Québec à l’égard des États-Unis , qui a certes été une étape charnière pour l’avancement de l’action internationale du Québec.

    • Plusieurs missions d’importance pour le rayonnement international du Québec et les relations qu’il établi à l’étranger. M. Arcand a notamment contribué à de nouvelles collaborations avec la Russie (juin 2009), la Chine (octobre 2009 et mai 2010), le Brésil (novembre 2009), l’Inde (février 2010) ainsi que la Suède et la Norvège (avril 2010), ce qui a entre autres conduit à l’implantation d’un agent d’Investissement Québec à Stockholm.

    • Une série d’initiatives en soutien à la reconstruction d’Haïti.

    • L’adoption à l’Assemblée nationale, le 21 mai 2009, de la loi sur la création de l’Office Québec-Monde pour la jeunesse.

À venir

Aux dires du premier ministre, avec la nomination de Mme Gagnon-Tremblay, une multitude de dossiers attendent la nouvelle ministre des Relations internationales dont la préparation du prochain Sommet de la Francophonie, la concrétisation de l’ouverture à la mobilité de la main-d’œuvre – en particulier dans le cadre des rencontres régulières des premiers ministres français et québécois – et la promotion du projet de partenariat économique entre le Canada et l’union européenne.

Biographie de la ministre
Les ministres d'hier à aujourd'hui
Nos actions