Nos actions
27 sept. 2010

La ministre Gagnon-Tremblay en Afrique du Sud

La ministre Gagnon-Tremblay en compagnie de Jeremy Cronin, sous-ministre des Transports de l'Afrique du Sud. Photo : Renelle Rampersad

La ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay, amorce aujourd’hui une mission en Afrique du Sud. Elle représentera le Québec à la 5e Conférence des chefs de gouvernement des Régions partenaires, qui a lieu les 28 et 29 septembre dans la ville du Cap. En marge de sa participation à ce forum politique, la ministre Gagnon-Tremblay se déplacera aussi à Johannesbourg afin de diriger une mission économique regroupant des représentants d’une quinzaine d’entreprises et d’organisations du Québec désirant développer le marché sud-africain.

Régions partenaires

« Les Régions partenaires constituent un forum de choix. Le Québec y trouve là une enceinte multilatérale lui permettant d’échanger sur des enjeux auxquels sont confrontés les États fédérés, mais également un véhicule important pour l’avancement de ses relations bilatérales. La tenue de cette 5e rencontre en Afrique du Sud représente de plus une occasion pour le Québec de signaler qu’il désire renforcer ses liens économiques avec la première économie du continent africain », a déclaré la ministre Gagnon-Tremblay.

Le Québec est, avec la Bavière, l’un des membres fondateurs des Régions partenaires qui regroupent également le Shandong, la Haute-Autriche, la Géorgie, São Paulo ainsi que le Cap-Occidental, province hôte de cette 5e Conférence. Cette initiative, née en 2002, permet d’établir des pistes de coopération dans des domaines d’intérêt commun. Le transport intégré, un secteur dans lequel le Québec possède une solide expertise, et la sécurité alimentaire, un enjeu crucial pour le continent africain, constituent les thèmes qui seront abordés. Les experts participants, parmi lesquels figurent des Québécois, y soumettront leurs réflexions aux chefs de gouvernement.

Lors de son séjour qui la mènera au Cap ainsi qu’à Johannesbourg, la ministre des Relations internationales doit participer à plusieurs rencontres politiques, avec les chefs de gouvernement présents à la Conférence, de même qu’avec des représentants de la province du Cap-Occidental et du gouvernement central sud-africain.

Importante délégation d’affaires

L’Afrique du Sud est une économie en pleine croissance qui offre un fort potentiel d’affaires et qui, à la faveur de la tenue de la Coupe du Monde de soccer 2010, a engendré de grands projets en transport et en infrastructures. Le pays offre en outre un accès au marché d’Afrique australe, lequel représente quelque 200 millions d’habitants.

Déjà, l’Afrique du Sud constitue un client important du Québec sur le continent africain. En 2009, ce pays occupait le premier rang des exportations québécoises en Afrique. La même année, les échanges commerciaux entre le Québec et ce pays représentaient près de 30 % de l’ensemble du commerce entre le Canada et l’Afrique du Sud. On dénombre près de 200 entreprises ou organisations québécoises ayant des relations d’affaires en Afrique du Sud. Parmi les entreprises établies, on compte Bombardier Transport, qui fut le chef de file du consortium qui a réalisé la construction et la mise sur rail du train rapide reliant Johannesbourg à Prétoria, le Gautrain, ou de SNC-Lavalin qui dispose d’un important bureau desservant la région subsaharienne.

Le volet économique de la mission permettra de soutenir une quinzaine d’entreprises et d’organismes québécois dans leurs efforts de prospection et de pénétration du marché sud-africain. Ces entreprises oeuvrent principalement dans les services aux entreprises, les services et les équipements miniers, les transports, la logistique et les infrastructures ainsi que la sécurité alimentaire. Ces secteurs, qui occupent une place significative dans l’économie québécoise, sont en forte demande en Afrique du Sud.

« Le Québec poursuit ses efforts pour diversifier et consolider son économie. Il nous faut profiter du plein potentiel qu’offre le pays le plus développé d’Afrique et encourager nos entreprises à y bâtir des relations profitables », a indiqué Mme Gagnon-Tremblay.

5e Conférence des chefs de gouvernement des Régions partenaires (en anglais)
MDEIE – Mission commerciale en Afrique du Sud
Nos actions