Nos actions
28 oct. 2010

Le Québec participe à la Conférence de Nagoya sur la biodiversité

Diane Jean, sous-ministre du Développement Durable, de l'Environnement et des Parcs, en compagnie de Hideki Minamikawa, vice-ministre pour les Affaires environnementales globales du ministère de l’Environnement du Japon

Le Québec participe à la 10e Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique qui se tient à Nagoya du 18 au 29 octobre 2010. L’événement réunit au Japon les 193 signataires de la Convention de Rio de 1992 sur la protection de la biodiversité. Le Québec agit au sein de la délégation canadienne.

À l’occasion de cette Conférence, la sous-ministre du Développement Durable, de l'Environnement et des Parcs, Diane Jean, s’est entretenue avec le vice-ministre pour les Affaires environnementales globales du ministère de l’Environnement du Japon, Hideki Minamikawa. Ils ont notamment échangé sur les systèmes québécois et japonais de gestion des aires protégées, ainsi que sur les moyens utilisés pour lutter contre les changements climatiques.

Engagements du Québec

Le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique est établi à Montréal depuis 1996. Cette Convention, née au premier sommet de la Terre qui s’est tenu à Rio de Janeiro en 1992, vise trois objectifs :

  • la conservation de la diversité biologique
  • l’utilisation durable de ses éléments
  • le partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation de ses ressources génétiques.

Le gouvernement du Québec a souscrit aux principes ainsi qu’aux objectifs de la Convention sur la diversité biologique en adoptant ses propres politiques, stratégies et programmes en matière de maintien et de protection de la biodiversité. Il a d’ailleurs été le premier gouvernement au Canada à s’être doté, en 1996, d’une stratégie et d’un plan d’action.

Convention sur la diversité biologique
Nos actions