Nos actions
29 juin 2011

Le Centre national de recherche scientifique de France s’installe à l’Université de Sherbrooke

<div id="agrandir" style="cursor:hand;" onclick="popup.open('http://www.mri.gouv.qc.ca/PDF/actualites/UMI_LN2_MGT_2.jpg')">Agrandir la photo</div> De gauche à droite : La rectrice de l’Université de Sherbrooke, la ministre Gagnon-Tremblay et le délégué général du Québec à Paris.

Le 27 juin dernier à Paris, la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay, assistait au lancement de l’Unité mixte internationale (UMI-LN2). Ce nouveau laboratoire de recherche en micro et nanotechnologies est le fruit d’une étroite collaboration entre des chercheurs du Centre national de recherche scientifique de France (CNRS) et de l’Université de Sherbrooke au sein du Laboratoire International Associé en Nanotechnologies et Nanosystèmes (LIA-LN2).

Le directeur général-délégué à la Science du CNRS, Joël Bertrand, la rectrice de l’Université de Sherbrooke, Luce Samoisette, et le délégué général du Québec à Paris, Michel Robitaille, étaient également présents. L’UMI-LN2 comportera une équipe permanente d’environ 45 personnes. Ce laboratoire sera un véritable trait d’union entre l’Europe et l’Amérique du Nord en micro et nanotechnologies et s’appuiera sur une étroite synergie entre les chercheurs français et québécois dans ce secteur hautement stratégique de la recherche.

« Ce projet liant le CNRS et l’Université de Sherbrooke révèle toute l’importance de soutenir la coopération et les échanges interuniversitaires et interentreprises entre la France et le Québec. En tant que ministre des Relations internationales et ministre responsable de la région de l’Estrie, je suis fière aujourd’hui d’être témoin une fois de plus du rayonnement international de l’expertise de l’Université de Sherbrooke. Cet exemple à lui seul témoigne d’une façon éloquente de l’accroissement de nos liens avec la France », a affirmé la ministre Gagnon-Tremblay.

La création de l’ UMI-LN2 a notamment pour objectif de réduire la consommation d’énergie des puces que l’on retrouve dans tous les ordinateurs, les consoles de jeux et dans une multitude de produits électroniques de consommation courante afin de créer de nouvelles générations de produits performants et ultrarapides.

Université de Sherbrooke
CNRS
LIA-LN2
Nos actions