Nos actions
13 oct. 2014

Trilogie Des femmes : la coopération franco-québécoise se met en scène

Le metteur en scène Wajdi Mouawad. Photo : Jean-Louis Fernandez

La Trilogie Des femmes, présentée à Nantes les 24 et 25 septembre dernier, est le premier volet d’un projet majeur qui mènera à la présentation en 2015 des sept tragédies de Sophocle. Fruit d’une collaboration entre l’auteur et metteur en scène québécois Wajdi Mouawad et le poète et traducteur français Robert Devreu, ce projet reçoit le soutien de la Commission permanente de coopération franco-québécoise (CPCFQ).

Le projet regroupe une équipe franco-québécoise autour de la création en cinq années (2011-2015) des sept tragédies de Sophocle, adaptées à l’ère contemporaine dans leur intégralité :

  • Ajax
  • Antigone
  • Œdipe roi
  • Electre
  • Les Trachiniennes
  • Philoctète
  • Œdipe à Colone.

Ce n’est pas la première fois que Wajdi Mouawad réunit une telle équipe de créateurs et de comédiens de France et du Québec. Ses dernières créations, qui ont connu un énorme succès, nous ont habitués à cette mixité fructueuse.

La première trilogie, qui comprend les pièces Les Trachiniennes, Antigone et Electre, a été créée à Cenon (près de Bordeaux), à la fin juin. Présentée en plein air début juillet à Athènes et par la suite dans la Carrière de Boulbon, le pendant naturel de la Cour d’honneur du Palais des Papes au Festival d’Avignon, la Trilogie Des Femmes poursuit sa route au Grand T de Nantes. Le Grand T, partenaire des projets de Wajdi Mouawad en 2009 lors du dernier mandat de Philippe Coutant, poursuit sous la direction de Catherine Blondeau son partenariat avec l’artiste en lui offrant une résidence de cinq ans. Fin novembre, c’est le théâtre des Amandiers de Nanterre, près de Paris, qui programmera cette trilogie dans son intégralité après Brest, Reims, Bourges et Lyon.

L’originalité du projet réside non seulement dans l’idée de produire l’intégrale des 7 pièces de Sophocle mais aussi dans l’accompagnement de ce projet sur cinq ans, un fait rare dans le domaine de la création théâtrale. Par ailleurs, au-delà de la France métropolitaine, de la Belgique et du Québec, l’Ile de la Réunion, île lointaine mais néanmoins française, se joint à cette entreprise hors norme. Une occasion exceptionnelle pour les francophones du continent d’aller à la rencontre des Réunionnais.

Cette production s’inscrit dans la programmation du Fonds franco-québécois de coopération décentralisée (FFQCD). Ce fonds est chargé de mettre en œuvre une programmation biennale d’activités de coopération, notamment dans le domaine culturel.

Le Fonds été créé pour donner suite à la volonté des premiers ministres de la France et du Québec d'appuyer financièrement le développement de projets d'intérêt commun issus des collectivités territoriales.

La coopération franco-québécoise
Fonds franco-québécois pour la coopération décentralisée
Nos actions