Nos actions
20 oct. 2011

La ministre des Relations internationales du Québec dirigera une mission commerciale au Brésil

Le Québec renforcera sa présence sur le marché émergent du Brésil par une mission commerciale qui se déroulera du 24 au 28 octobre prochain. Cette mission sera dirigée par Mme Monique Gagnon-Tremblay, ministre des relations internationales du Québec et ministre responsable de la Francophonie.

Dans l’objectif de promouvoir le savoir-faire des entreprises québécoises auprès de partenaires brésiliens, une délégation d’affaires composée d’une vingtaine de représentants accompagnera la ministre. Conscients de l’énorme potentiel de coopération avec le Brésil, des représentants des secteurs de l’éducation et de la recherche prendront également part à cette mission qui se rendra à Rio de Janeiro, Brasilia et São Paulo.

« Le Québec souhaite renforcer sa présence sur le marché brésilien, un incontournable à l’échelle mondiale. En établissant une représentation permanente à São Paulo, le Québec a démontré qu’il était prêt à passer à un autre niveau dans sa relation avec cette grande puissance émergente et je constate avec satisfaction que nos échanges économiques augmentent rapidement depuis plusieurs années », a déclaré la ministre Gagnon-Tremblay.

Au programme de cette mission figurent plusieurs rencontres politiques :

  • À Rio de Janeiro, la ministre discutera avec le gouverneur de l’État, Sérgio Cabral, de coopération bilatérale et du potentiel de partenariats lié à l’accueil du Mondial de soccer en 2014 et des Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro

  • À Rio et São Paulo, où la ministre Gagnon-Tremblay prononcera une allocution sur l’économie du Québec et le Plan Nord afin de faire valoir le vaste potentiel de partenariats et d’échanges possibles entre le Québec et le Brésil, notamment en matière d’échange d’expertise et d’investissements.

  • à Brasília, où se tiendront des entretiens avec les autorités du gouvernement central brésilien.


Le Brésil est l’un des pays prioritaires de la Politique internationale du Québec. En 2010, il est devenu le premier partenaire commercial du Québec en Amérique latine (devançant le Mexique) avec des échanges de biens et services qui sont passés de 1,1 G$ en 2004 à 2,4 G$ en 2010, soit plus du double en six ans.
Nos actions