Allocution de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, madame Christine St-Pierre

Annonce des efforts du Gouvernement du Québec dans le cadre de la crise des migrants

Québec, le 7 septembre 2015

La version prononcée fait foi

Mesdames, messieurs

Aujourd’hui, le Gouvernement du Québec annonce une série de mesures visant à soutenir les réfugiés syriens.

Déjà, le 31 juillet dernier, nous annoncions une contribution de 50 000$ pour soutenir l’intervention d’urgence d’OXFAM-Québec sur le terrain. Grâce à son expertise, cet organisme a été en mesure de fournir un soutien en matière d’approvisionnement en eau et d’assainissement pour un groupe de 5 000 réfugiés syriens au Liban.

D’autres organismes font déjà appel aux citoyens en effectuant des levées de fonds. Je tiens notamment à souligner le travail de la Croix-Rouge, de Développement et Paix, de Médecins Sans Frontières et de Vision Mondiale qui travaillent sans relâche afin d’aider les populations touchées par ces tristes évènements.

Les images que nous avons vues ces derniers jours nous rappellent que cette crise est loin d’être réglée. Encore beaucoup reste à faire. La communauté internationale se mobilise et le Gouvernement du Québec entend prendre part à ce vaste mouvement destiné à atténuer les impacts de ce conflit.

C’est pourquoi le ministère des Relations internationales et de la Francophonie a débloqué une somme additionnelle de 100 000$ provenant de son fonds d’aide d’urgence afin de soutenir les efforts d’organismes de coopération internationale québécois sur le terrain.

Toute personne souhaitant participer et aider les réfugiés syriens et populations touchées par la crise syrienne peuvent participer directement à cet effort international. Nous devons, comme citoyens de ce monde, participer à alléger le fardeau que portent ces réfugiés. Les citoyens québécois souhaitant faire partie de ce mouvement mondial de solidarité ont désormais un canal direct pour le faire.

La société québécoise a démontré à plusieurs reprises à quel point elle tenait à aider les populations qui ont besoin d’aide. Et vous le savez, dans de telles situations, chaque effort compte. J’invite ainsi la population québécoise à donner généreusement pour soutenir les campagnes de financement de nos organismes de coopération internationale reconnus. Voici le nom des organismes qui mènent actuellement une action de réponse à la crise : OXFAM-Québec, la Croix-Rouge, Développement et Paix, Médecins Sans Frontières et Vision Mondiale.

Dès maintenant, les citoyens pourront consulter le www.mrif.gouv.qc.ca afin d’obtenir l’information nécessaire pour donner aux différentes campagnes de levée de fonds.

Cette crise interpelle non seulement le ministère des Relations internationales et de la Francophonie, mais aussi l’ensemble du gouvernement et de la société québécoise. D’autres ministères québécois seront ainsi mis à contribution dans la réponse du Québec à la crise en cours.

C’est dans cette optique que le ministère que je dirige va coordonner l’action québécoise en mettant sur pied une cellule de crise interministérielle. Nous serons ainsi en mesure de suivre l’évolution de la situation et d’assurer les liens avec les ministères et organismes impliqués. Cela permettra aussi au Gouvernement du Québec d’arrimer ses actions avec celles du Gouvernement du Canada.

La crise des réfugiés syriens nous préoccupe tous. Notre souhait ultime est de voir la situation s’améliorer et que les populations touchées puissent envisager des lendemains meilleurs. C’est cette pensée qui nous motive tous à agir sans plus tarder.

Je vous remercie.

 

Retour à la liste