Allocution de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Christine St-Pierre

Annonce portant sur la création de la première chaire mondiale sur la lutte contre la radicalisation au Québec et annonce du projet de pourtour méditéranéen

À l’occasion de l'ouverture de la Conférence « Internet et la radicalisation des jeunes : prévenir, agir et vivre ensemble »

Québec, Centre des congrès de Québec, 31 octobre 2016

La version prononcée fait foi

(Salutations d’usage),

Chers amis,

J’aimerais d’emblée exprimer mes remerciements aux plus de 450 personnes qui ont convergé de plus de 70 pays vers Québec pour partager leur expertise et leur témoignage.

Le monde se retrouve aujourd’hui à Québec pour traiter d’un sujet fondamental pour la sécurité de nos populations et l’avenir de notre jeunesse.

Nous ne ménagerons pas nos efforts dans les deux prochains jours afin de de mieux comprendre et prévenir les phénomènes de radicalisation.

Comme vous le savez, le Gouvernement du Québec a fait de la lutte à la radicalisation l’une de ses priorités. La conférence qui se tient ici fait écho à l’approche novatrice que le Gouvernement a mise de l’avant, il y a un an, par son Plan d’action gouvernemental 2015-2018 « La radicalisation au Québec : agir, prévenir, détecter et vivre ensemble. »

Cette conférence permet de réunir un grand nombre de scientifiques, de chercheurs, de décideurs politiques et de représentants de la société civile qui oeuvrent au quotidien à prévenir et endiguer ce phénomène mondial.

Les travaux qui débutent aujourd’hui permettront d’enrichir les connaissances pour ultimement renforcer les compétences de tous les acteurs concernés.

Pour donner suite à cette mobilisation internationale sans précédant sur cette thématique, je suis fière d’annoncer que le Gouvernement du Québec soutiendra la création de la première chaire mondiale sur la lutte contre la radicalisation.

Cette initiative est menée conjointement par l’Université de Sherbrooke et l’Université du Québec à Montréal.

Cette chaire UNESCO sur la prévention de la radicalisation et l’extrémisme violent ouvre de vastes perspectives, tout autant qu'elle donnera la possibilité d'approfondir la réflexion amorcée dans le cadre de cette conférence.

Cette Chaire s’inscrit dans le prolongement du plan d’action. Le Gouvernement du Québec entend agir pour honorer ses engagements et poursuivre ses efforts pour lutter contre la radicalisation.

Il sera donc présent pour soutenir les démarches visant l’établissement de la Chaire et pour s'assurer du bon déroulement de ses activités. Les représentants ici présents pourront vous exposer plus un détail les projets qu’ils comptent mettre de l’avant dans ce cadre.

Nous le savons, les phénomènes de radicalisation menant à la violence ont plus que jamais une dimension globale. En effet, au moyen des nouvelles technologies, les agents de radicalisation se sont affranchis des frontières physiques pour propager leurs idéologies de destruction et de haine.

C’est pourquoi une action efficace de prévention de la radicalisation sur notre territoire passe aussi par une coopération étroite avec des organismes oeuvrant étroitement avec des pays particulièrement exposés à cette menace.

Pour ce faire, nous avons trouvé de fidèles alliés en l’UNESCO et le Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme. Le Gouvernement du Québec est fier de s’associer à la mise en œuvre d’un important projet de prévention de l’extrémisme violent en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie en mettant à disposition de ces organismes de l’expertise par le biais d’une ressource spécialisée.

Cet ambitieux projet aspire, par différentes initiatives de terrains, à assurer que les jeunes et le secteur éducatif de ces pays soient partis prenantes dans les efforts de prévention de l’extrémisme violent. Il vise en outre à accroitre la collaboration entre professionnels des médias et communauté de jeunes en lignes dans ces efforts de prévention.

Il s’agit là d’un projet porteur qui, nous en sommes persuadés, saura tirer grandement bénéfice de l’expertise québécoise en la matière.

Je vous souhaite à tous une excellente journée!

Merci.

 

Retour à la liste