Communiqués
20 juin 2019

Bilan de la mission en Tunisie de la ministre Nadine Girault - Des relations renouvelées et une participation au SITIC Africa qui fait rayonner les entreprises du Québec

Québec, le 20 juin 2019. – La première partie de la mission économique de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, dans deux pays du Maghreb a pris fin mardi soir en Tunisie. La ministre commençait hier au Maroc le programme de la deuxième partie de sa mission. Dans le cadre de sa première présence sur le continent africain et à la lumière de la « vision Afrique » que le gouvernement du Québec est à développer, la ministre y continuera son dialogue sur l’évolution des relations entre le Québec et les pays africains avec les décideurs politiques et les acteurs économiques.

Dialogue pour établir les bases de la nouvelle ère des relations avec l’Afrique
La ministre a discuté de ses orientations pour l’élaboration d’une « vision Afrique » qui guidera l’avenir des relations entre le Québec et ce continent. Devant une Afrique en transformation, cette vision se base notamment sur la volonté du gouvernement du Québec de faire évoluer sa relation avec le continent africain de la solidarité et la coopération vers une plus grande complicité et un véritable partenariat. Ainsi, le gouvernement souhaite la mise en œuvre d’une passerelle multisectorielle pour favoriser les échanges dans de nombreux domaines, dont le premier volet sera l’éducation et la formation professionnelle, suivi de la culture, de la jeunesse, de l’environnement, du numérique, de l’innovation et du commerce.

Au 4e Salon international des technologies de l’information et de la communication dédié à l’Afrique (SITIC Africa 2019), où la ministre était accompagnée d’une délégation de 13 entreprises québécoises, Mme Girault a prononcé un discours devant plus de 300 participants où elle a présenté les actions concrètes et l’expertise éprouvée du Québec en matière de technologies numériques et a exposé les éléments centraux de la « vision Afrique ». La ministre a également porté ce message lors d’entretiens politiques. Elle a rencontré le ministre des Technologies de la communication et de l’Économie numérique de la République tunisienne, M. Anouar Maarouf, le ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications du Djibouti, M. Abdillahi Bahdon, et la ministre de l’Économie numérique et des Télécommunications du Sénégal, Mme Ndèye Tické Ndiaye Diop. De plus, lors de leur rencontre, la ministre Nadine Girault et le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbous, ont reconnu l’importance de la mobilité des personnes entre la Tunisie et le Québec, notamment celle des étudiants et des travailleurs, et sa contribution au recrutement de main-d’œuvre au Québec tout en participant au développement des compétences tunisiennes. Enfin, la ministre s’est entretenue avec la mairesse de Tunis, Souad Abderrahim, pour faire le point sur l’autonomisation des femmes et le leadership féminin dans les milieux économique et politique au Québec et en Tunisie.

Préparation du XVIIIe Sommet de la Francophonie à Tunis
Pour sa mission, la ministre Nadine Girault était accompagnée de Michel Audet, représentant personnel du premier ministre pour la Francophonie et chargé de mission du Québec pour l’Afrique. À l’approche du 50e anniversaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et du XVIIIe Sommet de la Francophonie, qui aura lieu à Tunis, ils ont eu l’occasion de réitérer à une multitude d’acteurs politiques de la Tunisie, dont le secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères de la République tunisienne, Sabri Bachtobji, et à des ambassadeurs d’États membres de l’OIF, l’importance de l’Afrique, de son rôle, de ses enjeux et de sa jeunesse pour l’avenir de l’OIF ainsi que les priorités du Québec, soit la modernisation de l’organisation, l’éducation, la jeunesse, l’économie, notamment dans le contexte du numérique.

Citation :

« Comme je l’ai souligné au SITIC 2019, le monde entier a pris conscience du potentiel du continent africain. C’est pourquoi le Québec doit faire évoluer ses relations avec la Tunisie. Grâce à l’impulsion donnée par sa “vision Afrique”, le gouvernement a ouvert un véritable dialogue sur une nouvelle ère de relations bilatérales entre le Québec et la Tunisie. Nous voulons forger de nouveaux partenariats, notamment économiques, dans le contexte de l’établissement de la passerelle multisectorielle entre l’Afrique et le Québec. Cette mission a également permis au Québec de positionner auprès des autorités tunisiennes ses priorités en Francophonie, l’éducation, la jeunesse et l’économie, en vue du prochain sommet à Tunis. »

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec

Faits saillants :

  • Rappelons que la ministre des Relations internationales et de la Francophonie travaille présentement sur deux chantiers importants : le premier est la mise à jour de la Politique internationale du Québec et le second consiste à préparer une stratégie internationale de développement des marchés étrangers. Le gouvernement du Québec est déterminé à augmenter sa force de frappe économique à l’international et posera des gestes concrets dans ce sens.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 32 représentations dans 18 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/mriquebec

Source :
Maéva Proteau
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie
Tél. : 418 454-1748

Information :
Thierry Paquet
Direction des communications et des affaires publiques
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Tél. : 418 649-2400, poste 57819
mrif.gouv.qc.ca
Québec.ca/international



Communiqués