Communiqués
30 oct. 2019

36e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie à Monaco - La ministre de la Culture et des Communications à la tête de la délégation québécoise

Monaco, le 30 octobre 2019. – Au cours des deux prochains jours, la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, se fera la porte-parole du gouvernement du Québec lors des travaux de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF). Cette tribune permettra à la ministre de promouvoir les intérêts du Québec et d’appuyer la secrétaire générale de la Francophonie, Mme Louise Mushikiwabo, dans les réformes visant à assurer une gestion efficace de cette grande organisation. La ministre y présentera les priorités du Québec, telles que la jeunesse, l’économie, la langue française et l’égalité entre les femmes et les hommes.

Communiquer les priorités de l’action québécoise en Francophonie

Le Québec appuie l’adoption d’actions audacieuses en soutien à la jeunesse. À l’aube du 50e anniversaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’espace francophone doit devenir un levier favorisant le dynamisme économique des jeunes grâce aux programmes d’entrepreneuriat ainsi qu’aux initiatives de volontariat et de mobilité. La Francophonie doit aussi favoriser la mobilisation de la jeunesse envers le développement durable et la lutte contre les changements climatiques.

Au diapason avec les nouvelles orientations de l’OIF, la transparence, l’efficacité administrative et la reddition de comptes sont des principes que la ministre défendra lors de ses interventions à la CMF. Elle insistera sur la nécessité d’adopter pour 2020 un budget réaliste, équilibré et axé en priorité sur la réalisation de l’ensemble des activités prévues à la programmation de l’OIF.

En outre, les échanges auxquels prendra part la ministre, tant lors des travaux que des entretiens avec les autres chefs de délégations, permettront d’appuyer les mesures favorables à la diffusion des contenus culturels francophones ainsi qu’à la promotion de la langue française et de la diversité des expressions culturelles.

Citation :

« Je suis fière de pouvoir appuyer la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Nadine Girault, dans son action à l’occasion de la Conférence ministérielle de Monaco. Le gouvernement du Québec bénéficie pleinement de cet espace comme levier de croissance, de solidarité et de diplomatie permettant de se rapprocher des États francophones, notamment des pays africains. Sa participation témoigne de son engagement à la mise en œuvre de réformes novatrices qui favorisent une Francophonie plus agile et plus transparente. Le renforcement d’actions avantageuses pour la jeunesse, la croissance économique et une gestion efficace figure au centre de nos interventions. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

Faits saillants :

La CMF constitue la plus importante instance francophone après le Sommet de la Francophonie. Le Québec y siège à titre de membre de plein droit.

Chaque année, elle rassemble les ministres des Affaires étrangères, les ministres responsables de la Francophonie et les hauts représentants des 88 États membres et observateurs de l’OIF.

La Francophonie, c’est plus de 300 millions de locuteurs francophones dans le monde, répartis sur tous les continents.

Sources :
Brigitte Roussy
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Culture
et des Communications
Tél : 418 380-2310

Sergueï Leclerc
Conseiller politique
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie
Tél. : 418 456-4710

Information :
Liliane Côté
Direction des communications et des affaires publiques
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Tél. : 418 649-2400, poste 57195
Cell. : 418-455-2275
mrif.gouv.qc.ca
Québec.ca/international




Communiqués