Pour Mme Monique Gagnon-Tremblay, les récents développements à l'UNESCO représentent un succès pour la diplomatie québécoise

Diversité culturelle

Québec, le 15 octobre 2003 - La vice-première ministre, ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Mme Monique Gagnon-Tremblay, se réjouit des récents développements à l'UNESCO concernant le dossier de la diversité culturelle. « Je vois là un heureux aboutissement du travail de la diplomatie québécoise qui a fait preuve d'audace et de vision pour faire connaître et défendre son point de vue », a dit la ministre qui a par ailleurs remercié la ministre de la Culture et des Communications, Mme Line Beauchamp, de s'être faite la porte-parole du gouvernement québécois à la Conférence générale de l'UNESCO, cette semaine, à Paris.

Rappelant que le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, a élevé au rang de priorités les questions de l'identité et de la diversité culturelle, Mme Gagnon-Tremblay a indiqué que le Québec continuerait plus que jamais à défendre le droit des États et des gouvernements d'intervenir pour soutenir la culture par leurs politiques.

« La décision de l'UNESCO de donner un mandat à son directeur général de démarrer les travaux visant à mettre au point un projet de convention sur les contenus culturels et les expressions artistiques constitue une première étape d'un processus qui mènera à la prochaine Conférence générale, dans deux ans. Le Québec doit continuer d'être vigilant puisque chaque mot compte dans une convention internationale », a affirmé la vice-première ministre. Elle a ajouté que « le gouvernement québécois poursuivrait ses efforts pour que, dans la convention qui sera adoptée par l'UNESCO, le Québec retrouve l'essentiel de ses attentes ».

- 30 -

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste