Cap sur le savoir, la jeunesse et l'avenir

Les relations Québec/Bavière

Québec, le 28 novembre 2003 - C'est à une véritable offensive pour le savoir, la jeunesse et l'avenir que se sont engagés des représentants des gouvernements de la Bavière et du Québec réunis à Munich, du 26 au 28 novembre 2003, dans le cadre de la 8e réunion du Groupe de travail sur la coopération Québec/Bavière.

À l'issue de la réunion qu'elle a coprésidée avec le ministre d'État aux Affaires européennes et aux relations inter-régionales de la Bavière, M. Eberhard Sinner, la sous-ministre des Relations internationales du Québec, Mme Diane Wilhelmy a signé une déclaration commune relative à la coopération dans le domaine du gouvernement en ligne. « Toute la valeur de la coopération Bavière/Québec réside dans le fait qu'elle est foncièrement tournée vers l'avenir, qu'elle permet le développement de nouveaux partenariats pour les entreprises et qu'elle crée des perspectives plus généreuses et prometteuses pour les jeunes » a ajouté la sous-ministre à l'occasion de la séance de signature.

Mme Wilhelmy a également relevé que le tiers des projets de coopération retenus concernent des échanges d'élèves de niveau secondaire, le développement de cursus universitaires intégrés, la mobilité étudiante, des stages de jeunes professionnels du secteur des médias et divers secteurs de la recherche universitaire comme les nanotechnologies, la foresterie, l'hydrogène et les nutraceutiques.

Au cours de la réunion du groupe de travail, les participants se sont également réjouis du succès de la Semaine de la Bavière, qui s'est tenue du 14 au 21 mai 2003 à Montréal, à laquelle a pris part le ministre-président bavarois, M. Edmund Stoiber.

Pour sa part, le ministre d'État aux Affaires européennes et aux Relations inter-régionales de la Bavière s'est dit convaincu que la coopération Bavière/Québec n'avait rien perdu de son dynamisme et de son élan initial. Selon M. Sinner, le grand nombre de projets proposés pour le biennum 2003-2005, les secteurs d'intervention et la nature de ces projets qui ont su s'adapter à de nouvelles exigences au fil des ans montrent bien la vitalité de ce partenariat.

Par ailleurs, la première allemande du film québécois « Les Invasions barbares » a eu lieu le 27 novembre à Munich dans le cadre de cette 8e réunion du groupe de travail sur la coopération Québec/Bavière. Une centaine de cinémas allemands présentent le film en version allemande post-synchronisée.

La coopération Québec-Bavière, qui célébrera son 15e anniversaire en 2004, a déjà permis de réaliser plus de 250 projets dans les domaines de la culture, de l'éducation, des sciences, de l'économie et de l'environnement. 'importants projets de recherche scientifiques sont actuellement réalisés avec le soutien des gouvernements bavarois et québécois dans les secteurs de la santé et de l'hydrogène.

Sur le plan économique, des collaborations entre entreprises québécoises et bavaroises ont déjà porté fruit dans des secteurs aussi diversifiés que l'aérospatiale, les technologies de l'information, les biotechnologies, l'environnement et les pièces automobile. Soulignons que 40 % des produits exportés par le Québec proviennent du secteur de la haute technologie. Au chapitre des investissements, une dizaine d'entreprises québécoises sont installées en Bavière et autant d'entreprises bavaroises au Québec.

Sur le plan institutionnel, plus d'une centaine d'étudiants québécois et bavarois ont profité des programmes d'échanges mis en place par les deux gouvernements.

Rappelons que, depuis 2002, les exportations du Québec à destination de la République fédérale allemande ont augmenté de 33,3 % pour atteindre 734 millions de dollars. Avec un PIB de 357,3 milliards d'euros, la Bavière est un des partenaires économiques les plus importants pour le Québec au sein de l'Union européenne. Depuis maintenant 30 ans, le Québec compte une représentation en Allemagne.

- 30 -

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste