Mission au Québec du gouverneur du Vermont, les 3 et 4 décembre 2003

Québec, le 1er décembre 2003 - Le gouverneur du Vermont, M. Jim Douglas, effectuera une mission de deux jours à Montréal, Québec et Sherbrooke les 3 et 4 décembre 2003. Le gouverneur, qui sera accompagné d'une délégation de gens d'affaires et de secrétaires et commissaires des secteurs du commerce, de l'énergie, de l'environnement, de la sécurité et des transports, s'entretiendra avec le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, le mercredi 3 décembre. La délégation d'affaires le précédera d'une journée pour la tenue de rencontres économiques le 2 décembre, à Saint-Jean-sur- le-Richelieu.

« Le développement de relations solides avec le Vermont, un de nos voisins immédiats, constitue une priorité pour le Québec, a noté le premier ministre. Ces liens sont vitaux, en particulier pour assurer la gestion des plans d'eau transfrontaliers, comme les lacs Champlain et Memphrémagog, de même que la fluidité de nos échanges commerciaux, car nous partageons les deux principales voies d'accès terrestres de part et d'autre de la frontière Québec ─ Nouvelle-Angleterre. »

Au cours de son séjour, le gouverneur aura des rencontres avec des entreprises québécoises faisant affaire au Vermont et prononcera une allocution devant le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM). M. Douglas assistera également à une séance de l'Assemblée nationale, à la suite de laquelle il procédera à la signature d'un accord de coopération avec le premier ministre Jean Charest. Le gouverneur terminera sa mission par une visite à Sherbrooke, ville située près de la frontière du Vermont.

La valeur totale des échanges commerciaux entre le Québec et le Vermont s'est élevée, en 2002, à 4,2 milliards de dollars, le plaçant au 5e rang parmi les États américains. Le Vermont, à lui seul, devance même la Chine, l'Allemagne et le Japon, respectivement nos 3e, 4e et 5e partenaires commerciaux au niveau international. Les exportations québécoises vers le Vermont se sont élevées, en 2002, à 3,1 milliards de dollars, alors que les importations en provenance du Vermont ont totalisé 1,1 milliard de dollars. Le Vermont est, en outre, au premier rang des États américains pour les achats de produits de haute technologie en provenance du Québec, avec 12,1 % des ventes totales aux États-Unis dans cette catégorie.

Ces échanges s'inscrivent dans le cadre plus large des relations du Québec avec la Nouvelle-Angleterre, région avec laquelle nous partageons de nombreuses préoccupations, dont l'environnement, le commerce, l'énergie, la sécurité aux frontières et le transport, lesquelles sont abordées autant dans les échanges bilatéraux que lors des rencontres régionales telle la Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada.

- 30 -

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste