Monique Gagnon-Tremblay invite le Pape Benoît XVI à Québec en 2008

Québec, le 6 juillet 2005 ─ Au nom du gouvernement du Québec, la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, madame Monique Gagnon-Tremblay, a profité d'une récente visite au Vatican pour inviter le Pape Benoît XVI à se rendre dans la ville de Québec, en 2008, à l'occasion du Congrès eucharistique.

Se disant privilégiée d'avoir pu échanger pendant quelques minutes avec le successeur de Jean-Paul II lors de l'audience générale du pape, tenue le 22 juin dernier à Rome, madame Gagnon-Tremblay dit qu'elle gardera un souvenir indélébile de ces instants à la fois précieux et fort émouvants.

“Cet entretien avec Benoît XVI restera à jamais gravé dans ma mémoire, de commenter la ministre des Relations internationales. Même si notre échange a été de courte durée, j'en ai profité pour inviter le Souverain pontife à nous honorer de sa présence dans le cadre des célébrations entourant le 400e anniversaire de fondation de la Ville de Québec. Tout le Québec serait flatté de recevoir dans la Vieille Capitale sa Sainteté Benoît XVI à l'occasion du Congrès eucharistique qui se tiendra du 15 au 22 juin 2008.”

La ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie tient à souligner que Benoît XVI a reçu avec grand intérêt cette invitation. « Je suis très optimiste à l'égard de la présence du Souverain pontife à Québec en juin 2008 », de livrer Madame Gagnon-Tremblay.

Cette rencontre entre le Pape Benoît XVI et la ministre des Relations internationales du Québec a du reste été rendue possible grâce à l'intervention personnelle de l'Archevêque de Québec, le Cardinal Marc Ouellet.

« Le rôle du Cardinal Marc Ouellet dans l'organisation de cette rencontre a été déterminant et je veux l'en remercier chaleureusement. Maintenant, la récompense ultime pour les efforts déployés à Rome serait de compter sur la présence de Benoît XVI à Québec en 2008. D'ici là, rien ne sera laissé au hasard dans le but d'atteindre cet objectif », d'ajouter Monique Gagnon-Tremblay.

Rappelons que la ministre est la première élue du gouvernement du Québec à rencontrer le Pape Benoît XVI.

- 30 -


Retour à la liste