Bilan de la 29e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada - Énergie, environnement et commerce au coeur des travaux

St. John's, Terre-Neuve et Labrador, le 29 août 2005 - Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, estime très productives, pour le Québec comme pour les autres membres, les retombées de cette 29e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada, tenue hier et aujourd'hui à St. John's, Terre-Neuve et Labrador, sous le thème : « Choisir notre avenir ». Les gouverneurs et premiers ministres y ont adopté des résolutions concernant notamment l'environnement, les océans, le Partenariat nord-américain pour la sécurité et la prospérité et l'énergie. Monsieur Charest y a également défendu les intérêts du Québec dans le dossier du bois d'oeuvre.

Le premier ministre du Québec a profité de la présence de l'ambassadeur des Etats-Unis au Canada, monsieur Wilkins, pour lui faire part de la déception du gouvernement du Québec face à la décision du gouvernement américain d'ignorer le jugement du Comité de contestation extraordinaire (CCE) de l'ALENA, qui a confirmé l'illégalité des droits imposés sur les exportations de bois d'oeuvre canadien depuis 2002. « En plus de prolonger indûment une situation qui crée un tort considérable à plusieurs régions du Québec, la réponse de l'Administration américaine au jugement du CCE met en cause la crédibilité et l'efficacité de l'ALENA, de dire le premier ministre. Le Canada et les Etats-Unis doivent réaffirmer leur volonté commune d'appuyer l'ALENA et chercher la résolution du conflit sur le bois d'oeuvre par la négociation. »

« La Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada contribue à faire progresser, de façon cohérente et unifiée, les dossiers prioritaires pour le développement de la région du nord-est du continent. Compte tenu de nos intérêts, nous adoptons des positions communes dans des domaines vitaux pour nos économies et nos sociétés comme la sécurité, le commerce, l'environnement, l'énergie et les transports », a déclaré le premier ministre.

Le premier ministre du Québec a présenté une résolution faisant suite au Partenariat nord-américain pour la sécurité et la prospérité, annoncé en mars dernier par les chefs d'État et de gouvernements canadien, américain et mexicain. La résolution rappelle aux gouvernements fédéraux à Ottawa et à Washington l'importance d'associer les États et provinces dans la préparation du plan d'action. Le Québec est directement interpellé par plusieurs enjeux touchant ses compétences abordés dans le Partenariat.

Deux résolutions concernent l'environnement, soit celle visant la création d'un groupe de travail sur la protection des océans et d'un autre portant sur les stratégies concertées de protection de l'environnement, notamment la lutte aux pluies acides et la réduction des rejets de mercure. Une autre résolution traite de la volonté des onze membres d'établir une stratégie régionale pour répondre à la demande croissante de gaz naturel.

La Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada existe depuis 1973. Elle est formée des gouverneurs des six États de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres du Québec et des quatre provinces atlantiques.

Les textes des résolutions sont disponibles sur le site de la Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre à : http://www.negc.org/premiers.html.

- 30 -


Retour à la liste