Le Québec signe une entente en matière d'adoption internationale avec le Vietnam

Québec, le 15 septembre 2005 ─ La ministre des Relations internationales, madame Monique Gagnon-Tremblay, et l'ambassadrice de la République socialiste du Vietnam, madame Nguyen Thi Hoi, ont procédé aujourd'hui à l'Assemblée nationale du Québec à la signature d'une entente en matière d'adoption internationale.

La ministre a soutenu que « cette entente est le fruit d'une belle collaboration entre les gouvernements du Québec et du Vietnam. Elle permet de reprendre le processus d'adoption interrompu en janvier 2003 à la suite de la réforme souhaitée par le gouvernement vietnamien ». Avant cette réforme, les familles québécoises étaient celles qui accueillaient le plus grand nombre d'enfants vietnamiens au Canada.

« C'est une bonne nouvelle pour les parents québécois qui désirent adopter des enfants vietnamiens. Le gouvernement québécois a obtenu les garanties juridiques que ces adoptions auront lieu dans l'intérêt des enfants et le plein respect de leurs droits, les mêmes que le Code civil québécois reconnaît aux enfants nés au Québec », a ajouté la ministre.

Selon madame Gagnon-Tremblay, la conclusion de cette entente a été plus longue que souhaité. « Comme la mise en oeuvre en matière d'adoption relève de ses compétences, le gouvernement québécois aurait été irresponsable s'il n'avait pas veillé à ce que cette entente corresponde pleinement aux réalités propres au Québec et au Canada. », a dit la ministre ajoutant qu'elle remerciait les familles d'adoption pour leur dynamisme et leur engagement.

L'entente signée aujourd'hui avec le Vietnam s'inscrit dans la foulée des nombreuses ententes signées par le gouvernement québécois avec d'autres États depuis les années soixante. « Il s'agit là d'une autre illustration de la capacité du Québec d'agir sur la scène internationale et ce, dans l'intérêt de la société québécoise et en conformité avec la constitution canadienne, » a conclu madame Gagnon-Tremblay.

- 30 -


Retour à la liste