Accord Québec-Ottawa sur l'UNESCO

« Des gains majeurs pour le Québec » Monique Gagnon-Tremblay

Québec, le 5 mai 2006 ─ La ministre des Relations internationales, madame Monique Gagnon-Tremblay, a relevé aujourd'hui les gains majeurs obtenus par le Québec dans l'accord conclu entre le Québec et Ottawa sur la présence du Québec à l'UNESCO.

« Pour la première fois, le gouvernement fédéral reconnaît formellement le rôle légitime du Québec dans le domaine international. Il reconnaît également la spécificité du Québec et sa personnalité unique », a dit madame Gagnon-Tremblay, ajoutant que « cet accord asymétrique illustre clairement un fédéralisme d'ouverture ».

La ministre des Relations internationales a rappelé qu'en septembre dernier, elle a déposé un document résumant la position québécoise en regard de la participation du Québec dans les forums internationaux. C'était la première fois qu'un membre du gouvernement québécois résumait ainsi les revendications du Québec sur cette question. « Ce qui a été signé aujourd'hui s'inspire largement de nos propositions et constitue indéniablement un pas de géant. Cet accord est historique. Il représente un précédent sur lequel le gouvernement québécois pourra s'appuyer dans l'avenir. »

Pour madame Monique Gagnon-Tremblay, l'accord sur l'UNESCO constitue le deuxième accord d'importance convenu avec un gouvernement fédéral dans l'exercice de ses fonctions ministérielles. En 1991, elle avait conclu une entente en matière d'immigration avec son homologue fédéral d'alors, madame Barbara McDougall.

- 30 -

Information : 418 649-2400 poste 57861

Accord entre le Gouvernement du Canada et le Gouvernement du Québec (PDF, 122 Ko)

Retour à la liste