Adoption à l'unanimité de la Loi 4 : Un guichet unique de services pour les jeunes québécois voulant faire des stages à l'étranger

Québec, le 15 juin 2006 ─ À la suite de l'adoption par l'Assemblée nationale de la Loi 4, les jeunes Québécois voulant faire des stages à l'étranger disposeront désormais d'un guichet unique de services.

Pour la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Mme Monique Gagnon-Tremblay, « le gouvernement Québécois répond ainsi concrètement aux demandes exprimées, dans le passé, par les jeunes Québécois pour que l'ensemble des stages offerts par l'Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), l'Agence Québec-Wallonie-Bruxelles pour la Jeunesse (AQWBJ) et l'Office Québec-Amériques pour la jeunesse (OQAJ) soient accessibles en même temps. »

La Loi 4 qui a été adoptée hier à l'unanimité par les parlementaires québécois prévoit que les trois organismes jeunesse seront gérés par un même directeur, permettant ainsi de dégager des moyens financiers qui pourront être affectés notamment à l'amélioration de l'information destinée aux jeunes Québécois, en particulier ceux qui habitent en région.

Notons que dans le cadre des programmes de l'Office Québec-Amériques pour la jeunesse, plus de 6000 jeunes ont réalisé 1300 projets depuis la création de l'organisme en 2000. Quant à l'Agence Québec-Wallonie-Bruxelles pour la jeunesse, qui a été créée en 1984, 700 jeunes participent annuellement à ses programmes. Pour sa part, l'Office franco-québécois pour la jeunesse, qui a été mis sur pied en 1967, a permis à plus de 120 000 Québécois de faire des stages en France.

- 30 -

Retour à la liste