Mission Québec Chine 2006 Des pas importants au plan gouvernemental, une réussite pour les participants

Shanghai, le 27 octobre 2006 ─ « Les efforts constants que nous avons déployés ces dernières années apportent des résultats concrets. Les Québécois et les Chinois sont aujourd'hui engagés dans des projets porteurs et conjoints qui contribueront au développement de nos deux sociétés ». C'est en substance ce qu'a mentionné la ministre des Relations internationales, madame Monique Gagnon-Tremblay, au terme d'une mission fructueuse qui les aura conduits à Beijing, Shanghai, ainsi qu'au Shandong, dans les villes de Jinan et Qingdao.

Cette mission gouvernementale s'inscrit dans l'approche globale que privilégie, à l'égard de la Chine et des économies émergentes, la nouvelle Politique internationale du Québec et le Plan d'action triennal que Mme Gagnon-Tremblay a annoncé en mai dernier.

Tenant compte des opportunités qu'offre la Chine, mais aussi de l'immense défi qu'elle pose à l'ensemble du secteur manufacturier, la nouvelle Politique vise à accroître les capacités d'innovation et de recherche du Québec.

Cette Politique reconnaît aussi qu'avec la Chine il ne peut y avoir de relations économiques fortes sans relations politiques fortes. Le déroulement de la mission de la ministre des Relations internationales reflète fidèlement ce plan de match : À Beijing, Mme Gagnon-Tremblay et le vice-ministre responsable de la Coopération internationale du ministère de la Recherche et de la Technologie de la République populaire de Chine, monsieur Shang Yong, sont convenu de favoriser des collaborations en Science et Technologie. Les secteurs priorisés sont les technologies de l'information et des communications (sans-fil, microélectronique, photonique et laser) et les sciences de la mer. Des sommes seront mises à la disposition des chercheurs par les deux parties, en vue d'encourager les appels à proposition. Cette annonce s'appuie sur l'entente signée par la ministre lors de la mission dirigée par le premier ministre en Chine en septembre 2005.

La délégation s'est aussi rendue dans la province du Shandong, membre, au même titre que le Québec, des Régions partenaires. À Jinan, la capitale, la ministre s'est entretenue avec le Gouverneur, monsieur HAN Yuqun et a présidé une table ronde en enseignement supérieur. « Les relations du Québec avec le Shandong sont telles que le Gouverneur a interrompu une réunion politique des instances régionales pour une rencontre privée; ce geste parle de la qualité de notre relation », a mentionné la ministre.

À Qingdao, lors de sa rencontre avec le vice-gouverneur, monsieur WANG, la ministre a procédé à la signature d'une entente en Science et Technologie. Cette entente générale permet une collaboration entre les chercheurs de l'Institut des sciences de la mer de Rimouski et de l'université Laval et les principales institutions chinoises spécialisées en science de la mer, dont la Ocean University of China de Qingdao.

Par ailleurs, dans le domaine de l'éducation et des sciences et technologies, cette mission de suivi aura permis aux participants québécois de signer 10 ententes. De plus, elle favorisera le démarrage d'une collaboration, en enseignement technique et professionnel pour les représentants d'Éducation internationale et Cégep international, un secteur novateur pour la collaboration avec la Chine.

Enfin, et à l'occasion des rencontres de la ministre avec les autorités politiques de la Chine, les entreprises québécoises des secteurs des logiciels, de l'architecture et du droit ont pu identifier les partenaires et décideurs chinois et se positionner pour les appels d'offre des grands projets de développement chinois, notamment dans la province du Shandong.

– 30 –

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste