Le Québec met en place le Centre de valorisation internationale de l'expertise publique québécoise

Québec, le 18 janvier 2007 - L'École nationale d'administration publique (ENAP), le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation et le ministère des Relations internationales annoncent la signature d'une entente de partenariat visant la création du Centre de valorisation internationale de l'expertise publique québécoise.

L'objectif de ce partenariat est de favoriser l'utilisation de l'expertise publique québécoise dans les projets de développement international faisant appel aux domaines d'excellence du Québec. Ainsi, le Centre mettra les savoir-faire développés par des ministères et organismes québécois à la disposition de projets de développement international soutenus par des institutions financières internationales, des banques multilatérales de développement et des gouvernements étrangers. Pour ce type de projets, le Centre favorisera également le partage d'expertise entre le secteur public et les milieux institutionnels et d'affaires québécois.

Fort d'une vaste expérience au sein de la haute fonction publique québécoise, M. Simon Chabot, administrateur invité à l'ENAP, assumera la direction du Centre.

Une action gouvernementale concertée

La création du Centre est l'une des initiatives découlant de la Politique internationale du Québec lancée en mai 2006. Coordonnée par le ministère des Relations internationales, cette politique entend notamment contribuer à l'effort de solidarité internationale et favoriser la croissance et la prospérité du Québec. Elle oriente la contribution québécoise en matière de solidarité internationale vers la formation des ressources humaines et le développement des capacités de gouvernance, deux domaines où l'expertise québécoise est particulièrement recherchée.

Pour le ministère du Développement économique, de l'Exportation et de l'Innovation, le partenariat avec le Centre s'inscrit dans une démarche de diversification des exportations québécoises, de développement de nouveaux marchés et de rayonnement économique international. Ce ministère privilégie une relation étroite entre le milieu des affaires et les ministères et organismes publics, en vue d'encourager le partage d'expertise. Il s'agit là d'une approche adaptée à la globalisation des marchés.

Enfin, l'ENAP possède une expertise de pointe dans les activités de développement international, ce qui en fait un partenaire stratégique pour le gouvernement du Québec. Elle agit selon quatre axes d'intervention: la diffusion de programmes de formation continue en administration publique, l'appui institutionnel aux établissements de formation, l'exercice d'un rôle conseil auprès des gouvernements en matière de gouvernance et de réforme du secteur public ainsi que l'étude des effets de la mondialisation sur le rôle de l'État et sur les politiques publiques au Québec.

Un rôle-clé

Le Centre de valorisation internationale de l'expertise publique québécoise entend faire valoir les compétences québécoises auprès des gouvernements étrangers, du milieu des affaires, du milieu institutionnel ainsi que des principaux bailleurs de fonds et donneurs d'ouvrages. Ces actions seront complémentaires à celles déjà menées par le gouvernement du Québec à l'étranger. De plus, le Centre assurera de façon souple la coordination et la gestion de projets en développement international. Il est intégré à la structure de l'ENAP et profitera des ressources de l'établissement d'enseignement. Un comité directeur formé de représentants des trois organisations établira les orientations et les priorités du Centre.

D'une durée de trois ans, l'entente de partenariat prévoit une contribution annuelle de 100 000 $ du ministère des Relations internationales et de 60 000 $ du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation. Toute l'information sur le Centre de valorisation internationale de l'expertise publique québécoise est disponible en ligne à www.cvi.enap.ca.

-30-

Retour à la liste