Forum ministériel sur l'énergie et l'environnement Des solutions communes pour la réduction des gaz à effet de serre


Québec, le 12 février 2007 – Au terme du Forum, coprésidé par le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le gouverneur de l'État du Vermont, James H. Douglas, les ministres, commissaires et secrétaires de l'énergie et de l'environnement des provinces de l'Est du Canada et des États de la Nouvelle-Angleterre se sont résolument engagés pour des choix énergétiques responsables misant sur les énergies propres.
Les recommandations communes adoptées lors du forum tiennent compte des préoccupations environnementales grandissantes de la population. Elles seront présentées lors de la 31e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada, les 25 et 26 juin prochain à l'Ile-du-Prince-Édouard.
Au terme de l'événement, le gouverneur Douglas a rappelé que « Nos choix énergétiques ont un impact indéniable sur l'héritage environnemental que nous laisserons à nos enfants. Nos positions témoignent de l'importance d'une concertation régionale accrue pour lutter contre les changements climatiques et la pollution atmosphérique, tout en assurant la sécurité énergétique et le développement économique. Nos échanges fructueux des deux derniers jours nous ont permis d'évaluer franchement les mesures que nous pourrions et devrions mettre en oeuvre. »
Pour sa part, le premier ministre Charest a déclaré que « La prospérité et le respect de l'environnement ne doivent plus être irréconciliables. Devant l'ampleur de la situation, l'heure n'est plus aux gestes isolés, mais à la mise en oeuvre de solutions communes en matière énergétique et de transport. Je suis fier de voir que les positions environnementales du Québec, appuyées par un plan ferme de lutte contre les changements climatiques, trouvent un écho favorable chez nos voisins et partenaires. Ensemble, nous convenons qu'il faut faire mieux pour l'avenir de la planète.»
Les ministres, commissaires et secrétaires de l'énergie et de l'environnement présents au Forum ont reconnu d'emblée que l'efficacité énergétique doit être la première et la plus importante mesure à prendre pour assurer la protection environnementale, la sécurité énergétique et le développement économique. Ils ont donc reconnu l'efficacité énergétique comme étant une filière à part entière et dont l'adoption de normes doit être discutée. Des protocoles seront également adoptés, pour mesurer les économies d'énergie réalisées et pour aider l'ensemble de la région à travailler sur des bases communes.
En ce qui a trait au commerce des produits énergétiques, la meilleure utilisation du potentiel de production des énergies renouvelables dans la région a été au coeur des échanges. Dans cet esprit, l'utilisation accrue des capacités existantes en matière d'échanges d'électricité et une meilleure intégration des ressources intermittentes, dont l'énergie éolienne et marémotrice, se sont retrouvé au nombre des recommandations.
Les ministres, commissaires et secrétaires de l'énergie et de l'environnement des provinces de l'Est du Canada et des États de la Nouvelle-Angleterre ont aussi exprimé le souhait d'accroître l'utilisation de toutes les sources d'énergies renouvelables. De plus, ils ont convenu de prendre en considération les coûts liés aux impacts environnementaux inhérents à la production énergétique.
Enfin, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du transport, un plan d'action régional devrait être soumis en 2008 à la Conférence des gouverneurs des États de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada. Ce plan devrait comprendre diverses mesures, dont le développement de biocarburants, la promotion de l'efficacité énergétique, le développement du transport collectif et la collaboration avec le secteur privé pour améliorer l'efficience du transport des marchandises. L'adoption de normes environnementales sur les émissions atmosphériques, à l'image des normes californiennes, est également recommandée.
La tenue de ce forum découlant de la Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada a permis aux représentants des gouvernements de discuter simultanément, pour une première fois, d'enjeux fondamentaux en matière d'énergie et d'environnement, en présence d'invités experts et de représentants de ces secteurs d'activités.
Rappelons que la Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada a été créée en 1973. Elle est formée des gouverneurs des six États de la Nouvelle-Angleterre (Connecticut, Maine, Massachusetts, New Hampshire, Rhode Island et Vermont) et des premiers ministres du Québec et des provinces atlantiques (le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve, la Nouvelle-Écosse et l'Île du Prince Édouard). Depuis plus de trente ans, ces chefs de gouvernement se rencontrent annuellement afin d'échanger sur des questions d'intérêt partagé, d'adopter des positions communes et de convenir de stratégies d'intervention sur des enjeux régionaux.


- 30 -


Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste